La passion selon...

Guerre en Ukraine : les messages de soutien provenant du monde de la musique classique

Dans sa chronique, Valentine Jongen a l’habitude de nous parle de l’actualité du monde musical classique sur Internet. Et ce vendredi 4 mars, Valentine revient sur les événements qui secouent le monde depuis une semaine, et nous partage plusieurs messages de soutien adressés à l’Ukraine dans le monde de la musique classique.

C’est toujours compliqué d’aborder ces sujets sensibles et vifs mais, ce qui secoue l'’actualité depuis plus d’une semaine maintenant ce sont évidemment les événements en Ukraine et, partout sur Internet, on voit des messages de soutien, notamment, dans le monde de la musique classique.

Le geste symbolique du Teatro Real de Madrid

Le week-end dernier, le 27 février, au Teatro Real de Madrid se jouait la dernière représentation du Crépuscule des dieux de Wagner. L’équipe artistique a décidé de poser un geste fort, en hommage symbolique aux victimes du conflit en Ukraine : le corps de Siegfried, assassiné plus tôt dans l’œuvre, est porté sur scène, enveloppé dans le drapeau ukrainien. Une scène poignante qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux par les spectateurs et que vous pouvez voir ci-dessous.

Loading...

L’affaire Valery Gergiev a agité la toile

Dès le premier jour d’invasion de l’Ukraine, les voix ont commencé à se lever contre certains artistes russes qui défendent ou ont défendu ouvertement Vladimir Poutine. C’est notamment le cas du chef d’orchestre Valery Gergiev, qui avait d’ailleurs déjà défendu l’invasion russe en Crimée, en 2014.

Le mercredi 23 février dernier, Gergiev dirigeait à La Scala de Milan la première de "La Dame de Pique" de Tchaïkovski. A la suite de l’annonce d’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, La Scala, mais également l’Orchestre philharmonique de Vienne, le Festival de Lucerne, mais également l’Orchestre Philharmonique de Munich et l’Orchestre philharmonique de Rotterdam ont sommé le chef d’orchestre à se prononcer contre la guerre en Ukraine. Un ultimatum qui a entraîné la fin de leur collaboration avec Gergiev.

Ce n’est pas le seul artiste à avoir été sommé de s’exprimer sur le sujet, sous peine de voir ses concerts années. C’est le cas notamment du pianiste Denis Matsuev ou de la soprano Anna Netrebko qui a, elle, décidé de se retirer des scènes internationales. Une situation qui pose questions, comme le souligne Camille De Rijck dans sa Touche Opéra.

La Touche opéra

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les réactions des artistes du monde lyrique

Sur les réseaux sociaux, nous avons pu voir de nombreuses réactions et nombre de témoignages de soutien de la part des artistes du monde lyrique. Sur sa page Instagram, la cheffe d’orchestre ukrainienne Oksana Lyniv, qui était en février dernier à l’Opéra Royal de Wallonie pour diriger la production de "Suor Angelica/Mese Mariano", s’est exprimée à plusieurs reprises pour soutenir son pays, notamment lors de son concert à Bologne il y a quelques jours.

Loading...

Autre prise de position forte, celle de plusieurs artistes comme le ténor polonais Piotr Beczala et la mezzo-soprano lettone Elina Garanča ont annoncé l’annulation de leurs prochains concerts en Russie.

Parmi les artistes qui ont partagé leur soutien envers les Ukrainiens et les Russes, victimes de cette guerre, on peut également citer Angela Gheorghiu, Evgeny Kissin, Anna Netrebko, Lisette Oropesa, Roberto Alagna, Joyce Didonato ou encore Kathia Buniathisvili qui, sur le tournage de l’émission Fauteuil d’Orchestre a joué l’hymne national ukrainien avec l’Orchestre de Chambre de Paris.

Loading...

Mais une des images qui a le plus marqué Valentine Jongen, ce sont celles du danseur Oleksii Potiomkin. À gauche, on le voit dans son costume de premier danseur du ballet de l’Opéra National d’Ukraine et, à droite, il est en treillis militaire, armé, sur le front à défendre son pays.

L’histoire du danseur ukrainien est devenue virale après que l’écrivaine américaine d’origine ukrainienne Natalia Antonova, qui a écrit pour The Guardian, a publié les deux photos du danseur sur Twitter.

Loading...

Les mots d’Igor Levit à Bruxelles lors du Festival Shostakovitch à Bozar

Le week-end dernier, à Bozar, le pianiste germano-russe Igor Levit donnait un concert dans le cadre du Festival Shostakovitch.

Un article sur le site de Crescendo Magazine raconte que "avant même que ne retentît la première note […], Igor Levit annonça dédier ce concert " au peuple ukrainien mais aussi à tous ceux qui en Russie comme ailleurs s’opposent à Vladimir Poutine ". Chaleureusement applaudi, le pianiste exécuta ensuite l’hymne national ukrainien, le public se levant comme il se doit."

Sur le même sujet

Le chef Valentin Uryupin démissionne du Nouvel Opéra de Moscou

Journal du classique

L’Opéra national de Kiev a rouvert ses portes

Journal du classique

Articles recommandés pour vous