Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les Occidentaux vont annoncer de nouvelles sanctions contre la Russie, selon la Maison Blanche

© Belgaimage

22 mars 2022 à 18:35 - mise à jour 22 mars 2022 à 18:49Temps de lecture2 min
Par AFP

Les Occidentaux vont annoncer jeudi "de nouvelles sanctions contre la Russie et renforcer" celles qui existent déjà, a annoncé mardi le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden lors d'une conférence de presse.

Le président américain, qui va participer jeudi à Bruxelles à pas moins de trois sommets internationaux majeurs, "se joindra à nos alliés pour imposer de nouvelles sanctions à la Russie et renforcer les sanctions existantes", afin d'éviter que Moscou ne les contourne, a dit Jake Sullivan.

Enchaînant un sommet de l'Otan, un sommet du G7 et un sommet de l'Union européenne, Joe Biden va "travailler avec les alliés sur des ajustements de long terme" concernant la présence de l'Otan en Europe de l'Est, a poursuivi le conseiller à la sécurité nationale.

Cette guerre ne va pas s'arrêter facilement ni rapidement

Le président américain va par ailleurs "annoncer une action commune pour renforcer la sécurité énergétique de l'Europe" et réduire sa dépendance au gaz russe, a encore dit Jake Sullivan.

Il va aussi dévoiler "des contributions américaines supplémentaires" pour les actions humanitaires en Ukraine et pour l'accueil des millions d'Ukrainiens ayant fui la guerre, a signalé Jake Sullivan.

"Cette guerre ne va pas s'arrêter facilement ni rapidement", a-t-il averti.

"Ces derniers mois, l'Occident a été uni. Le président va en Europe pour s'assurer que nous restions unis", a déclaré Jake Sullivan.

Il a par ailleurs affirmé que les Etats-Unis n'avaient "pas vu la Chine fournir de l'équipement militaire à la Russie" depuis le récent échange de Joe Biden avec son homologue chinois Xi Jinping, tout en assurant que Washington "continuait à surveiller" de telles potentielles actions de la part de Pékin.

Joe Biden a l'intention à Bruxelles de "coordonner étroitement notre message" avec les Européens face à la Chine, qui se refuse à condamner l'invasion de l'Ukraine et que les Etats-Unis ont menacée de représailles si elle fournissait une aide à la Russie.

"Nous parlerons d'une seule voix sur ce sujet" avec les Européens, a assuré Jake Sullivan.

Quid du G20 ?

Il a par ailleurs été interrogé sur une éventuelle expulsion de la Russie du format dit du "G20", regroupant les principales puissances économiques mondiales.

Sans répondre directement, il a néanmoins déclaré: "Nous pensons qu'il n'est pas possible de faire comme si de rien n'était pour la Russie dans les institutions internationales et dans la communauté internationale."

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : "Les deux prochaines semaines diront qui gagnera la guerre en Ukraine" selon Josep Borrell

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le géant russe de l'acier Severstal se bat pour éviter le défaut de paiement

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous