Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les séparatistes prorusses reconnaissent une "situation difficile" dans l'est de l'Ukraine

© AFP or licensors

12 sept. 2022 à 16:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Marine Lambrecht

L'un des principaux dirigeants des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, Denis Pouchiline, a reconnu lundi une situation "difficile" sur le front face à la contre-offensive ukrainienne, tout en assurant que les forces russes "tiennent bon".

Ces déclarations interviennent après que l'armée ukrainienne a revendiqué d'importants gains territoriaux ces derniers jours face aux troupes de Moscou, principalement dans la région de Kharkiv, dans le nord-est, mais également dans le sud et l'est.

"La situation reste difficile. L'adversaire tente d'endommager les infrastructures critiques et civiles", a déclaré à la chaîne de télévision russe Rossiya 24 M. Pouchiline, évoquant des "bombardements massifs".

Ce responsable, qui est à la tête de la "république" unilatéralement proclamée par les séparatistes à Donetsk, a notamment fait état d'assauts ukrainiens sur la ville de Lyman, dans l'est.

Selon lui, les forces russes et prorusses "tiennent bon" et la situation, bien que "difficile", demeure "sous contrôle". Il a également assuré qu'elles "avançaient dans certaines zones", sans les nommer.

L'armée ukrainienne a d'abord annoncé une contre-offensive dans le sud, avant de réaliser au cours de la semaine écoulée une avancée éclair dans la région de Kharkiv, forçant les soldats russes à se retirer vers d'autres positions.

Lundi, les forces russes ont affirmé avoir bombardé des zones récupérées par l'Ukraine non loin de Kharkiv, dans les secteurs de Koupiansk et d'Izioum.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous