Icône représentant un article video.

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les soldats russes à Tchernobyl, morts en sursis après avoir manié des déchets radioactifs à mains nues ?

Soldats russes irradiés à Tchernobyl

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 avr. 2022 à 15:26 - mise à jour 10 avr. 2022 à 15:25Temps de lecture2 min
Par Paul Verdeau et Julien Lepla (RTBF Info avec Agences)

Fin mars, les soldats russes quittaient la centrale nucléaire de Tchernobyl, après l’avoir occupée pendant quatre semaines. Mais entre-temps, les soldats ont été fortement exposés aux radiations de cette zone qui a été le théâtre de la plus grande catastrophe nucléaire d’Europe en 1986. "Immédiatement après l’invasion, le site a été pris en charge par des forces militaires régulières, qui, apparemment, n’ont pas compris ce qu’était ce site", explique Baltasar Lindauer, directeur du département sécurité nucléaire de la BERD (Banque européenne de reconstruction et de développement). "Nous avons constaté au cours des premiers jours un pic de radiation, qui est très probablement dû au transport d’équipements militaires très lourds. Cela indique que les troupes ne savent pas ce qu’elles font."

+live 
 

Selon Kiev, il reste un an de vie aux Russes dans les tranchées de Tchernobyl

Guerre médiatique ou réalité, les soldats russes qui ont creusé les tranchées près de la centrale nucléaire de Tchernobyl n'auraient pas plus d'un an à vivre a déclaré sur twitter le ministre ukrainien de l'Énergie, German Galushchenko, selon des informations du ministère de la Défense de Kiev sur Twitter. 

Les soldats ont notamment creusé des tranchées dans la "forêt rouge", une des zones avec la plus forte radiation, où des matériaux hautement radioactifs avaient été enterrés. "Remuer ces matériaux est bien sûr potentiellement dangereux", rappelle Balthasar Lindauer.

Selon Valeriy Simyonov, ingénieur en chef de la sécurité de l’usine, cité par le New York Times, un soldat a même reçu une forte radiation en transportant un bloc radioactif… à mains nues. "Un soldat russe d’une unité de protection chimique, biologique et nucléaire a pris une source de cobalt 60 à mains nues dans un dépôt de déchets nucléaires, s’exposant à un tel rayonnement en quelques secondes que le compteur Geiger s’est emballé", explique l’ingénieur, ajoutant qu’on ne sait pas ce qui est arrivé à cet homme.

Les conséquences sur la santé des soldats concernés pourraient être dramatiques. "L’épaisse poussière que leurs véhicules ont fait monter dans l’air et les particules radioactives qu’elle contient pourraient avoir facilement pénétré l’organisme des Russes par leurs poumons", a déclaré le directeur de la centrale Valery Seïda, cité dans un communiqué de l’agence ukrainienne pour l’énergie atomique Energoatom.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous