Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Maersk envisage de céder ses intérêts dans les ports russes

Maersk envisage de céder ses intérêts dans les ports russes
11 mars 2022 à 17:53Temps de lecture1 min
Par Belga

La société danoise de transport par conteneurs et transporteur de fret A.P Møller-Maersk envisage de céder ses intérêts dans les ports russes à la suite de l'invasion de l'Ukraine. Maersk possède une participation minoritaire de près de 31% dans Global Ports Investments, qui regroupe si terminaux portuaires en Russie et en Finlande.

Global Ports, le plus grand opérateur de terminaux à conteneurs de Russie, en possède cinq dans la région de Saint-Pétersbourg. L'entreprise en dispose également d'un près de Vostochny, dans l'est du pays. Maersk n'a pas précisé si un acheteur a déjà été trouvé. Global Ports Investments est cotée à la bourse de Londres.

Perturbation du commerce mondial

Cette cession prévue est une nouvelle mesure que Maersk a prise depuis la guerre en Ukraine. Auparavant, la compagnie maritime avait cessé de transporter des marchandises entre l'Europe et l'Asie sur les chemins de fer russes. Elle a également suspendu la quasi-totalité de ses services d'expédition vers la Russie et indiqué qu'elle ne fournirait plus aucun produit au Bélarus, à l'exception de la nourriture, des médicaments et des biens humanitaires.

Selon Maersk, la guerre commence à perturber le commerce mondial, engendrant des retards et exerçant une pression supplémentaire sur les chaînes d'approvisionnement. L'entreprise possède environ 17% des porte-conteneurs dans le monde et est présente dans 75 ports et terminaux dans 42 pays.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : "Situation incertaine" chez EuroChem après les sanctions contre son propriétaire russe

Guerre en Ukraine

Pourquoi les marques occidentales quittent-elles la Russie ?

Les décodeurs RTBF

Articles recommandés pour vous