Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Meta démantèle un réseau de désinformation sur la guerre en Ukraine

Le logo de Meta

© 2022 Getty Images

27 sept. 2022 à 12:55Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, a annoncé mardi avoir démantelé un important réseau de désinformation sur la guerre en Ukraine mené depuis la Russie, ainsi qu’un réseau de plus faible ampleur ciblant, depuis la Chine, les Américains à l’approche d’élections importantes.

L’opération russe a débuté en mai et visait principalement l’Allemagne, mais aussi la France, l’Italie, l’Ukraine et le Royaume-Uni, a expliqué David Agranovich, un responsable de Meta, lors d’un point presse.

Au centre de l’opération figuraient environ 60 sites internet imitant les sites de médias reconnus, dont les journaux allemands Spiegel et Bild, le quotidien anglais The Guardian ou l’agence italienne ANSA.

Le réseau russe y postait des articles critiquant l’Ukraine et les réfugiés ukrainiens, ou soutenant la Russie, avant de les partager sur YouTube, Facebook, Instagram, Telegram, Twitter ou des sites de pétitions en ligne.

"Il s’agit probablement de l’opération d’origine russe la plus importante et la plus complexe que nous ayons interrompue depuis le début de la guerre en Ukraine", avec "une combinaison vraiment inhabituelle de sophistication et de force brute", selon M. Agranovich.

D’un côté, l’imitation de sites existants, dans plusieurs langues, a nécessité un "investissement technique et linguistique important", a-t-il relevé.

De l’autre, la propagation des articles sur les réseaux sociaux s’est principalement faite via l’achat de publicités ou de faux comptes peu aboutis, souvent détectés automatiquement par les systèmes d’alerte de Meta.

Au total, la société californienne dit avoir bloqué 1633 comptes, 703 pages et un groupe sur Facebook ainsi que 29 comptes sur Instagram.

Sur le même sujet

Meta prévoit de licencier plusieurs milliers de ses employés

Actu médias

Une nouvelle étude met en évidence des convergences entre propagande russe et désinformation autour du coronavirus

Faky

Articles recommandés pour vous