Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Moscou accuse Kiev de torturer des prisonniers de guerre

Un soldat ukrainien sur un char russe en avril 2022
05 juil. 2022 à 08:42Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

La Russie a indiqué mardi enquêter sur les tortures qu’auraient subies des soldats russes capturés par les forces ukrainiennes et qui ont été libérés lors d’un échange de prisonniers avec l’Ukraine.

"Le Comité d’enquête russe vérifie des faits de traitements inhumains des soldats russes prisonniers de l’Ukraine", a indiqué ce puissant organisme chargé des enquêtes pénales en Russie, dans un communiqué.

La Russie et l’Ukraine ont procédé à plusieurs échanges de prisonniers de guerre depuis l’offensive russe contre son voisin le 24 février. Le dernier en date remonte au 29 juin et concernait 144 Ukrainiens et autant du côté russe.

Certains des Russes libérés à cette occasion ont fait état de "nombreux faits des violences qu’ils avaient subies" lors de leur détention, selon le communiqué, faisant état de coups, de torture à l’électricité ou encore de privation d’eau ou de nourriture.

La Russie a indiqué la semaine dernière détenir encore plus de 6000 prisonniers de guerre ukrainiens, sans dire combien de Russes étaient détenus.

L’Ukraine accuse Moscou de nombreux crimes de guerre, ce que les autorités russes nient systématiquement, même lorsque les accusations sont précisément documentées.

La Russie accuse en retour les forces ukrainiennes d’exactions et de mettre en scène les crimes attribués à l’armée russe.

Images AFP (05/07/2022)

La Russie accuse l'Ukraine de torturer les prisonniers de guerre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine ce 6 juillet : la Russie s'établit de plus en plus à l'est du pays, même culturellement

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : des armes occidentales livrées à l’Ukraine finissent sur le "marché noir", accuse Moscou

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous