RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : pas d'accord à attendre sur l'embargo pétrolier au sommet européen

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
24 mai 2022 à 16:01Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Victor de Thier

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a estimé "très improbable" que l'on atteigne dans les prochains jours un accord sur l'embargo européen sur le pétrole russe, alors même que le ministre allemand de l'Économie a jugé qu'une "percée" était possible sous peu. Ursula von der Leyen, quant à elle, indique que les discussions se poursuivent sur le plan technique et qu'il ne faut attendre aucun déblocage au sommet prévu la semaine prochaine.

Dans un courrier daté de lundi, adressé au président du Conseil européen Charles Michel, Viktor Orban estime qu'il serait "contre-productif" de discuter du sixième paquet de sanctions lors du sommet des chefs d'État et de gouvernement des Vingt-sept prévu les 30 et 31 mai, "en l'absence de consensus", rapporte l'AFP mardi.

La Hongrie juge les compensations insuffisantes

Ce sixième paquet de sanctions européennes a été proposé par la Commission il y a maintenant près de trois semaines, mais n'a pas encore fait l'objet d'un compromis au niveau des Etats membres. Le paquet comprend un embargo progressif sur le pétrole russe, et a déjà été adapté pour tenir compte de la situation particulière de certains États enclavés fortement dépendants de la Russie pour leur approvisionnement en pétrole, au rang desquels la Hongrie, fort critique depuis l'annonce de ce futur embargo.

Selon l'AFP, une dérogation de deux années a été proposée à la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque, mais elle est jugée insuffisante par le gouvernement hongrois, qui veut au moins quatre années de délai et près de 800 millions d'euros en financements européens pour adapter ses raffineries et augmenter la capacité de l'oléoduc Adria (qui vient de Croatie).

Sur le même sujet : extrait du JT du 04/05/2022

Sur le même sujet

Ukraine : les séparatistes prorusses revendiquent la prise d'une localité-clé du Donbass

Monde

Articles recommandés pour vous