Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : pas encore d'accord sur le 6e paquet de sanctions, dont l'embargo sur le pétrole russe

© Tous droits réservés

08 mai 2022 à 14:52Temps de lecture1 min
Par Belga

Les représentants des 27 Etats membres de l'UE se sont réunis une nouvelle fois dimanche pour tenter d'avancer sur le 6e paquet de sanctions envers Moscou, suivant une proposition de la Commission européenne incluant un embargo sur le pétrole russe. La réunion qui avait débuté à midi (en "Coreper II", rassemblant les représentants permanents auprès de l'UE) n'a pas permis de faire aboutir le dossier.

Les discussions avec la Commission et le Service européen d'action extérieure, le bras diplomatique de l'UE, se poursuivront dans les prochains jours, ainsi que les contacts au niveau technique pour tenter de trouver une solution assurant la sécurité d'approvisionnement de certains pays membres, Hongrie et Slovaquie en tête. Cela concerne surtout les Etats qui sont directement approvisionnés par oléoduc depuis la Russie, qui en dépendent très fortement, et qui n'ont pas d'accès à des ports maritimes pour l'arrivée de pétroliers. 

"Des progrès très importants ont été réalisés sur la plus grande partie des mesures", assurent dimanche après-midi des sources de la Commission européenne et de la présidence française du Conseil de l'UE. Les deux institutions affirment que les 27 sont unis autour de la nécessité de nouvelles sanctions et qu'il reste essentiellement à s'assurer que tous ont des "garanties" quant à leur approvisionnement pétrolier.

"Toutes les questions sont réglées concernant le nouveau paquet de sanctions, sauf le point de la sécurité d'approvisionnement en pétrole", assure une autre source proche des discussions. "Il ne s'agit pas de considérations politiques mais d'éléments purement techniques. L'idée est de ne pas fixer une date aléatoire pour l'arrêt des importations, mais de tenir compte entre autres du temps nécessaire à des travaux d'infrastructures pour désenclaver certains pays moins connectés au reste de l'Europe sur le plan énergétique, par exemple", expose-t-elle. D'autres mécanismes de "solidarité" pourraient être mis en œuvre.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : une solution examinée ce dimanche pour débloquer le 6e paquet de sanctions contre la Russie

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : aucun avion Boeing et Airbus russes ne peuvent voler dans le ciel chinois

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous