RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : pour un sixième paquet de sanctions, il faut une sécurité d’approvisionnement et un contrôle des prix de l’énergie, rappelle De Croo

10 mai 2022 à 15:34 - mise à jour 10 mai 2022 à 15:34Temps de lecture1 min
Par Paul Verdeau (RTBF Info) avec Belga

L’adoption par l’Union européenne d’un sixième paquet de sanctions contre la Russie, incluant un embargo progressif sur le pétrole, est envisageable à partir du moment où la sécurité d’approvisionnement énergétique est garantie pour tous les États membres et que les outils de contrôle des prix de l’énergie sont en place, a affirmé le Premier ministre belge Alexander De Croo, mardi à l’issue d’une entrevue à Berlin avec le chancelier Olaf Scholz.

"En matière d’énergie, il y a (entre la Belgique et l’Allemagne) une forte conviction commune que, si l’on devait adopter des sanctions supplémentaires, nous devons être sûrs de la sécurité d’approvisionnement et de disposer des instruments adéquats pour garder les prix sous contrôle", a indiqué M. De Croo, au terme d’une visite de deux jours dans la capitale allemande.

Il rappelle le principe selon lequel les sanctions doivent avant tout faire mal à la Russie et non à la population européenne.

Parmi les outils sur lesquels travaille la Commission européenne, tels qu’un plafonnement des prix de l’énergie, la Belgique est favorable à des achats groupés d’énergie qui permettraient de négocier à l’échelle de l’UE de meilleurs prix sur les marchés mondiaux. Un pré-accord a été dégagé en ce sens entre chefs d’État et de gouvernement en mars, laissant toutefois la liberté à chaque État membre d’y participer ou pas.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : une solution examinée ce dimanche pour débloquer le 6e paquet de sanctions contre la Russie

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : aucun avion Boeing et Airbus russes ne peuvent voler dans le ciel chinois

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous