Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Poutine accuse les services secrets ukrainiens de l'explosion sur le pont de Crimée, le Conseil de sécurité convoqué (revoir notre direct)

Cette photo prise le 9 octobre 2022 montre le monastère de la grotte de Sviatohirsk, "un monastère chrétien orthodoxe", partiellement endommagé par des bombardements dans la ville de Sviatohirsk, récemment reprise, dans la région de Donetsk.

© AFP/BELGA

09 oct. 2022 à 06:33 - mise à jour 09 oct. 2022 à 20:39Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Paul Verdeau

Le pont de Kertch, infrastructure clé et symbolique reliant la Russie à la Crimée, annexée en 2014 au détriment de l'Ukraine, a rouvert à la circulation ferroviaire après avoir été partiellement détruit samedi par une énorme explosion attribuée par Moscou à un camion piégé.

"Le trafic ferroviaire sur le pont de Crimée a été totalement rétabli", a affirmé à la presse le vice-Premier ministre russe Marat Khousnoulline, selon l'agence Ria Novosti, sans précision horaire.

"Tous les trains programmés vont passer en totalité", a-t-il ajouté. Il a précisé sur son compte Telegram que cette reprise concernait aussi bien "les trains de passagers que de marchandises". Quelques heures avant, la circulation des voitures avait pu reprendre.

Un artilleur ukrainien sur la ligne de front dans le sud de l'Ukraine le 8 octobre 2022, au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine.
Zaporijjia bombardée par les forces russes. Ici, des pompiers ukrainiens éteignent un incendie après une frappe le 6 octobre 2022.
Zynaida Chupryna, 75 ans, pleure alors qu'elle est assise sur le pas de la porte de sa maison partiellement détruite par des bombardements, dans le village balnéaire récemment repris de Schurove dans la région de Donetsk, le 8 octobre 2022.
Vue d'un bâtiment détruit dans un quartier résidentiel après des attaques russes faisant 12 morts et 49 blessés à Zaporijjia, en Ukraine, ce 9 octobre 2022.

Un opérateur de la ligne ferroviaire avait annoncé quelques heures plus tôt que deux trains étaient déjà partis en direction de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

Selon les enquêteurs, l'attaque survenue au petit matin a fait trois morts : le conducteur du camion et deux personnes (un homme et une femme) qui circulaient en voiture à proximité de la déflagration et dont les corps ont été sortis des eaux.

Le comité d'enquête a affirmé avoir établi l'identité du propriétaire du camion piégé, un habitant de la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie. Des investigations sont toujours en cours.

                                                                                Notre direct à revoir ci-dessous

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous