RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : près de 600 Ukrainiens détenus par les Russes dans la région de Kherson, selon Kiev

Une vue aérienne de la ville de Kherson, le 20 mai 2022.
07 juin 2022 à 13:06Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

L'Ukraine a accusé mardi l'armée russe d'avoir emprisonné près de 600 personnes, essentiellement des journalistes et militants pro-Kiev, dans la région de Kherson, dans le Sud du pays, entièrement occupée par les forces de Moscou.

"Selon nos informations, environ 600 personnes sont (...) détenues dans des sous-sols spécialement aménagés dans la région de Kherson", a indiqué Tamila Tacheva, représentante du président ukrainien pour la Crimée, péninsule ukrainienne frontalière de Kherson et qui a été annexée par Moscou en 2014.

Il s'agit "essentiellement de journalistes et militants" qui ont organisé "des rassemblements pro-ukrainiens à Kherson et dans sa région" après l'occupation de ce territoire par les Russes, a-t-elle précisé.

Torture et conditions inhumaines

"Selon nos informations, ils sont détenus dans des conditions inhumaines et sont victimes de tortures", a accusé Tamila Tacheva sans donner de détails. 

Une partie des Ukrainiens détenus dans la région de Kherson - des civils mais aussi des prisonniers de guerre - ont ensuite été envoyés dans des prisons en Crimée, selon la même source.

Baignée par la mer Noire et celle d'Azov, la région ukrainienne de Kherson, d'une superficie de quelque 28.000 kilomètres carrés, soit environ la taille de la Bretagne, comptait plus d'un million d'habitants avant le début de l'invasion russe fin février.

Sur le même sujet

La Russie décide de ne plus appliquer les arrêts de la CEDH

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le chancelier allemand promet un soutien militaire accru à la Lituanie

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous