Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : un attentat déjoué contre un chef de l'occupation russe à Kherson

Photo d'illustration.
11 juil. 2022 à 14:06Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Maud Wilquin

Les autorités d'occupation russe de la région ukrainienne de Kherson, conquise par Moscou, ont affirmé lundi avoir déjoué une tentative d'attentat contre leur dirigeant dans ce territoire que Kiev tente de reprendre.

Ces dernières semaines, les attaques contre les responsables mis en place par Moscou se multiplient dans les régions occupées de Kherson et Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine. Fin juin, un fonctionnaire de l'administration d'occupation a été tué à Kherson.

La Russie dénonce des actes de "terrorisme" diligentés par l'Ukraine. 

Lundi, l'administration d'occupation de Kherson a affirmé que son chef, Vladimir Saldo, avait échappé à un attentat. Selon cette source, des habitants ont signalé un engin explosif improvisé installé sur une route que son véhicule devait emprunter.

"Les terroristes ukrainiens essayent d'empêcher le retour de la paix dans la région de Kherson", a dénoncé cette source sur son compte Telegram, en publiant une photo censée montrer l'explosif en question. 

Plus tôt dans la journée, les autorités d'occupation de la région de Zaporijjia ont affirmé avoir abattu un "saboteur" ukrainien qui avait mitraillé le domicile d'un fonctionnaire dans le district de Mélitopol, sans le blesser.

Images du 2 mars dernier :

"Durant la nuit, le saboteur a tiré sur la maison du fonctionnaire, puis il a essayé de se cacher dans une zone boisée dans la banlieue de Mélitopol (...) Au moment d'être arrêté, il a résisté en ouvrant le feu. Puis il a été blessé mortellement en retour", a indiqué sur Telegram un représentant de l'occupation, Vladimir Rogov.

Depuis la conquête d'une grande partie des régions de Kherson et d'une partie de celle de Zaporijjia, le Kremlin y mène une politique de russification en vue d'une possible annexion. Moscou y a introduit le rouble et encourage les habitants à recevoir des passeports russes.

Parallèlement, l'armée ukrainienne mène depuis plusieurs semaines une contre-offensive sur le front de Kherson, alors que le gros des troupes russes est déployé dans le Donbass, dans l'est de l'Ukraine. 

Kiev est parvenu à regagner du terrain et à se rapprocher de Kherson, une grande ville de 290.000 habitants, mais ne parvient pas pour l'heure à percer profondément les défenses russes.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : la "contre-offensive" sur Kherson, enjeu de stratégie militaire et de communication

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Kherson, Kharkiv et Mikolaïv sous les bombardements

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous