Monde

Guerre en Ukraine : un dépôt de munitions russe en feu, Zelensky exclut toute négociation sans le retrait préalable des troupes russes

Cette image fixe tirée d'une vidéo publiée par steelmalikov et prise le 18 août 2022 montre le feu et la fumée s'échappant d'un dépôt de munitions près du village de Timonovo, à l'extérieur de Belgorod, le 18 août 2022.

© © Tous droits réservés

18 août 2022 à 16:21 - mise à jour 18 août 2022 à 21:56Temps de lecture1 min
Par Alice Dulczewski

Sur les différents fronts, les combats se poursuivent et les victimes tant civiles que militaires, continuent de s'accumuler. Ce jeudi soir, les frappes en territoire russe ou en zone ukrainienne occupée sont multipliées. Un dépôt de munitions a pris feu en Russie, à Belgorod, près de la frontière Ukrainienne. Deux villages voisins ont du être évacués. Des explosions ont également été signalées près d'une base aérienne russe à Sébastopol, en Crimée. 

Jeudi, les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan ainsi que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres se sont retrouvés à Lviv pour discuter du récent accord sur l'exportation des céréales ukrainiennes, et de la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dont le sort inquiète le monde.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé le soutien de la Turquie à l'Ukraine et s'est alarmé du danger d'un "nouveau Tchernobyl", en rapport à la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée par la Russie. "Alors qu'on poursuit nos efforts pour une solution, nous avons été et continuons d'être du côté de nos amis ukrainiens", a-t-il affirmé avant d'ajouter qu'il ne souhaite pas d'un "nouveau Tchernobyl".

De son côté, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a averti que tout dégât porté à la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine serait un "suicide", appelant une nouvelle fois à "démilitariser" la centrale.

Moscou et Kiev s'accusent mutuellement des bombardements qui ont ciblé cette centrale nucléaire située dans le sud de l'Ukraine et occupée depuis mars par les troupes russes, faisant resurgir le spectre d'une catastrophe majeure en Europe.

Relisez notre direct commenté consacré à ce 176e jour de guerre en Ukraine ci-dessous : 

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le point sur l'avancée russe après 6 mois de combats

Guerre en Ukraine

Recep Tayyip Erdogan en visite en Ukraine : pourquoi le président turc est le médiateur du conflit

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous