RTBFPasser au contenu

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : un site internet pour récolter des preuves de violation des droits humains

Un soldat ukrainien regarde des sacs mortuaires tandis que des prêtres prient devant une fosse commune dans les environs de l’église Saint-André à Bucha, le 7 avril 2022, dans le cadre de l’invasion militaire lancée par la Russie en Ukraine.

Les autorités ukrainiennes ont lancé un site internet à destination de la population pour que celle-ci puisse rendre compte des violations des droits humains perpétrés depuis l’invasion russe le 24 février dernier, a annoncé samedi le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba, alors que le massacre de civils à Boutcha, petite ville au nord-ouest de Kiev, a marqué les consciences.

Les témoins peuvent y envoyer des photos et rapports concernant des exécutions, des faits de torture et des viols commis à l’encontre de civils ukrainiens et ukrainiennes pendant l’invasion russe.

Des criminels de guerre devant les tribunaux

"Collecter des preuves sur les atrocités de l’armée russe en Ukraine mènera des criminels de guerre devant les tribunaux", a souligné le ministre ukrainien.

L’Ukraine et les pays occidentaux ont accusé les militaires russes de "crimes de guerre" après la découverte de dizaines de cadavres, apparemment de civils souvent tués par balle, dans les rues de Boutcha. L’armée russe a pénétré dans Boutcha dès le 27 février – trois jours après le déclenchement de l’offensive russe en Ukraine – et y est restée un mois.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a rejeté mercredi ces accusations et qualifié de "provocation grossière et cynique de la part du régime de Kiev" les atrocités commises "dans la ville de Boutcha".

Sur le même sujet

11 avr. 2022 à 10:04
1 min
10 avr. 2022 à 15:25
2 min

Articles recommandés pour vous