Guerre en Ukraine : une chaîne humaine au Carrefour de l'Europe à Bruxelles pour la paix et la désescalade

© Belga

09 mars 2022 à 19:21Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins une soixantaine de personnes et jusqu'à 200 selon les organisateurs ont formé mercredi de 18h00 à 19h00 une chaîne humaine pour la paix au Carrefour de l'Europe à Bruxelles.

Les participants se sont donnés la main et ont créé une ronde autour de l'esplanade devant la gare centrale. Ils tenaient des drapeaux arc-en-ciel sur lesquels était écrit à répétition le mot "paix". De plus grands drapeaux trônaient au centre avec le message "Nous voulons la paix pas la guerre". Les manifestants ont scandé en choeur "Stop à la guerre". Une minute de silence a été respectée en hommage aux victimes du conflit.

Belga

Cette chaîne humaine est une initiative de plusieurs mouvements pour la paix, dont le CNCD-11.11.11, Aan de IJzer, Ander Europa, Agir pour la Paix, Attac Bruxelles ou la Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD). À travers cette action, ils veulent condamner avec fermeté l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais surtout appeler à la désescalade, estimant que la guerre ne peut mener qu'à la souffrance.

"Nous appelons à la fin de la guerre", résume Paola Polanco, président du mouvement de solidarité internationale Intal. "Les signaux d'aujourd'hui ont été plutôt positifs et favorables à un retour aux négociations, mais le fait que les deux parties dans le conflit s'arment représente pour nous un danger imminent de voir s'étendre la guerre, avec toujours plus de victimes et de réfugiés... On veut s'opposer à cette logique de guerre. L'Europe a d'autres alternatives que celles d'armer le camp ukrainien et de miser sur l'OTAN en tant qu'outil de militarisation de la région."

Un message de Yurii Sheliazhenko, porte-parole du mouvement pour la paix en Ukraine, a été lu devant les manifestants : "La Russie devrait reculer et cesser la guerre contre l'Ukraine et l'OTAN devrait reculer en levant ses positions autour de l'Ukraine et en arrêtant de soutenir l'effort de guerre.

Sur le même sujet

Des couloirs humanitaires quotidiens vers la Russie, l'armée russe aux portes de Kiev: la situation en Ukraine ce 10 mars

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le secrétaire général de l'ONU juge épouvantable l'attaque russe d'un hôpital pédiatrique

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous