RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Guy Vanhengel (Open Vld) ne sera plus candidat en 2024 : "A la jeune génération de prendre les choses en main"

Guy Vanhengel, aujourd’hui âgé de 63 ans, a été ministre libéral durant près de vingt ans dans des gouvernements bruxellois, flamand et fédéral, généralement avec le budget comme compétence.

L’ancien ministre bruxellois, flamand et fédéral Guy Vanhengel (Open Vld) a annoncé lundi qu’il ne représenterait plus aux élections bruxelloises de 2024.

"C’est maintenant à la jeune génération de prendre les choses en main", a-t-il déclaré au média flamand bruxellois Bruzz, en annonçant sa prochaine retraite politique.

M. Vanhengel, 63 ans, a été ministre libéral durant près de vingt ans dans des gouvernements bruxellois, flamand et fédéral, généralement avec le budget comme compétence. Il est le seul à avoir exercé de telles responsabilités au sein de trois exécutifs différents.

M. Vanhengel a été élu pour la première fois au parlement bruxellois en 1995, dont il est resté membre jusqu’à ce jour, à l’exception d’une courte période comme député fédéral à la Chambre de 2010 à 2011. En 2000, il devient notamment ministre bruxellois des Finances et du Budget. En 2002-2003, il a combiné cette fonction avec celle de ministre des Sports et des Affaires bruxelloises au sein du gouvernement flamand.

En 2009, il rejoint le gouvernement fédéral où il remplace le libéral flamand Karel De Gucht lorsque celui-ci devient commissaire européen et devient vice-Premier ministre et ministre du Budget.

En 2011, il revient au gouvernement bruxellois, où il reste en poste jusqu’en 2019. Il a participé aux négociations qui ont mené à la mise sur pied du gouvernement bruxellois, mais laisse son siège à un autre élu Open Vld, Sven Gatz. M. Vanhengel accède alors à la fonction de premier vice-président du parlement bruxellois.

Il continue à siéger au conseil communal d’Evere, un siège qu’il occupe depuis 1989. Lors du scrutin communal du 14 octobre 2018, il est élu sur la Liste du Bourgmestre, conduite par le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

"J’ai un peu ralenti ces dernières années pour consacrer plus de temps à ma famille", a expliqué M. Vanhengel à Bruzz. "Je veux quitter la politique de manière décente. De plus, personne n’est irremplaçable", a-t-il ajouté.

Selon lui, c’est le moment de céder le relais à la jeune génération. "J’ai aidé de nombreux jeunes à évoluer en politique, maintenant c’est à leur tour", a-t-il conclu.

Sur le même sujet

Les personnes de la même famille ne pourront plus siéger ensemble au bureau de l’Open Vld

Politique

Articles recommandés pour vous