Gwendolyn Rutten et le magic wall: comme aux USA, vers des résultats électoraux plus précis en Belgique, vraiment?

Gwendolyn Rutten et le magic wall: comme aux USA, vers des résultats électoraux plus précis en Belgique, vraiment?
09 nov. 2020 à 14:45 - mise à jour 09 nov. 2020 à 14:45Temps de lecture2 min
Par Philippe Walkowiak

La manière dont CNN a présenté des journées durant les résultats des élections présidentielles américaines a visiblement fasciné une partie de notre personnel politique.

L’ex-présidente de l’Open VLD, Gwendolyn Rutten, a été manifestement frappée par le magic wall  de CNN, où le journaliste John King détaillait et commentait les résultats comté par comté (circonscription) au fil des cinquante états US.

Gwendolyn Rutten, députée fédérale, souhaite donc qu’à l’instar des USA, on puisse connaître les détails des votes au plus près des bureaux.

Plusieurs obstacles à cela. Les USA ne sont pas la Belgique et même à certains points de vue la Flandre n’est pas la Wallonie ou Bruxelles.

CNN présentait les résultats au niveau des comtés. Les USA en comptent 3243 pour près de 330 millions d’habitants. Soit grosso modo, une circonscription moyenne de 100.000 personnes.

La Belgique se divise en 581 communes pour 11 millions d’habitants, et même si Anvers (530.000 habitants) n’est pas Daverdisse (1400), les tailles ne sont visiblement guère comparables.

Secret du vote

Comme le prévoit la Constitution (art.62), le vote  se déroule au niveau de la commune et surtout est secret. Reste à savoir à partir de quel moment, un vote arrête de l’être.

Pour éviter que l’on identifie trop facilement, les intentions de l’électeur, le législateur a prévu de mélanger les urnes de différents bureaux de vote au niveau des bureaux des dépouillements ( loi du 5 juillet 1976). On notera que depuis plusieurs scrutins, il est possible de connaître la répartition des voix au niveau de chacune des communes. Par exemple, on sait que le Vlaams Belang a obtenu 9 voix dans la commune de Daverdisse lors des dernières élections législatives !

En Belgique, ce genre de résultats, directement consultables via le portail élections mis en place par le SPF Affaires intérieures, n’est en général connu que dans la nuit qui suit la proclamation plus globale des résultats. Lorsque les TV ont déjà terminé leurs émissions spéciales. Et finalement, ces chiffres plus locaux n’intéressent plus que les états-majors de parti, les politologues ou quelques journalistes assidus.

Manifestement, Gwendolyn Rutten semble l'ignorer. Sauf à vouloir connaître les résultats quartier par quartier, ce qui pourrait se heurter à la Constitution.

 

Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous