RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Harcèlement sexuel à Bruxelles: la police rappelle les réflexes pour témoins et victimes

Illustration

Un homme a été interpellé et auditionné après avoir été surpris, par une policière de la zone de police Bruxelles-Nord, en train de commettre des attouchements sur des femmes à la gare du Nord à Bruxelles, le 4 mars dernier. La zone de police rappelle que le harcèlement en rue et dans les lieux publics est puni par la loi et que victimes et témoins peuvent agir.

"Alors qu'elle s'apprêtait à prendre le train pour regagner son domicile, une policière de la zone de police Bruxelles-Nord a été témoin d'un attouchement sexuel dans la gare du Nord, le 4 mars dernier. Un homme, qui demandait de l'argent aux passants, touchait la poitrine des femmes lorsqu'elles refusaient de lui donner quelque-chose", a relaté la zone de police.

"Notre collègue a rapidement appelé d'autres policiers qui se trouvaient non loin afin qu'ils interpellent le suspect. Celui-ci a été privé de liberté judiciairement. Il a été relaxé après son audition, et l'enquête se poursuit", a déclaré la police.

Le harcèlement de rue est un délit

La zone de police Bruxelles-Nord rappelle que le harcèlement de rue est un délit puni par la loi du 22 mai 2014 contre le sexisme dans l'espace public. "Le harcèlement de rue englobe beaucoup de choses telles que des gestes, des propos, des agressions et des tentatives d'agressions sexuelles, des filatures ou des attouchements dans un lieu public ou semi-public comme les cafés, les magasins, les transports en commun", a-t-elle informé.

"Si vous êtes victime d'un tel acte, vous devez d'abord vous mettre en sécurité et ne pas hésiter à interpeller des témoins afin de faire cesser les actes qui vous importunent. Vous pouvez également appeler le numéro d'urgence 101 si la situation devient dangereuse ou le numéro du dispatching de la zone de police Bruxelles-Nord au 02/249.22.11", a conseillé la zone de police.

"Et si vous êtes témoin d'une scène de harcèlement, vous pouvez offrir de l'aide à la victime en lui proposant d'appeler ses proches et de rester près d'elle jusqu'à ce qu'elle se sente en sécurité. Vous pouvez également détourner l'attention du harceleur ainsi qu'ameuter les personnes autour. Si la situation devient dangereuse, vous pouvez également appeler le numéro d'urgence ou le dispatching de notre zone", a ajouté la police.

Par ailleurs, toute victime de harcèlement en rue peut déposer plainte dans un commissariat, avec toutes les informations dont elle dispose, afin que des poursuites pénales soient engagées, selon la zone de police Bruxelles-Nord.

Sur le même sujet

Au Japon, insulter quelqu'un sur les réseaux sociaux peut vous condamner à de la prison

Réseaux sociaux

"Femme de la rue" : dix ans après le documentaire choc, qu'est-ce qui a changé ?

Articles recommandés pour vous