La Grande Forme

Hasards, signes et coïncidences : faut-il croire au pouvoir de la "synchronicité" ?

Rencontre surprise

© Getty Images

Sans raison particulière, vous repensez à un ami que vous n’avez plus vu depuis 10 ans. Et comme par magie, deux jours plus tard, vous le rencontrez par hasard durant vos vacances en Espagne. Hallucinant. Ce phénomène a un nom : la synchronicité. Ces coïncidences prennent généralement un sens pour la personne qui les perçoit. Mais y a-t-il des fondements scientifiques ou surnaturels derrière ces phénomènes et comment les expliquer ? Le point avec le Dr Caroline, psychiatre référente de "La Grande Forme."

Ce terme a été développé par le psychanalyste Gustav Jung au début du 20e siècle. Pour lui, la synchronicité a deux caractéristiques principales. La première est la survenue simultanée pour un individu de deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité directe. La seconde étant que l’association de ces deux événements/faits prend un sens pour la personne qui les perçoit.

Exemples de synchronicité

  • Recevoir un appel téléphonique d’une personne à laquelle on pensait justement ;
  • Quand on regarde sa montre voir de façon répétée ce qu’on appelle des heures miroirs (22h22, 11h11…) ;
  • Dire exactement les mêmes mots qu’une personne au même moment ;
  • Être en voyage au bout du monde et rencontrer justement le collègue avec qui vous avez eu une réunion avant votre départ ;
  • Écouter une musique qui passe à la radio et qui illustre parfaitement votre pensée du moment.

Quand un tel évènement se produit, la personne qui le perçoit peut avoir tendance à "interpréter" ces synchronicités. La tendance est d’y chercher un signe, l’œuvre du destin, ou l’existence d’une intelligence plus grande qui nous guide. "Si je dois choisir un chemin et qu’à ce moment, là j’entends à la radio le mot "gauche", cela sera une synchronicité (le signe) qui m’indiquera le chemin" explique le Dr Caroline.

La synchronicité : un outil magique ?

On peut aussi avoir tendance à chercher ces signes, et provoquer les synchronicités ajoute Dr Caroline : "Je me pose une question, j’ouvre un livre au hasard, je lis les premières lignes et cela sera la réponse à ma question". Beaucoup de livres de développement personnel ont donc utilisé ce concept de synchronicité et en ont fait un outil presque magique. Mais est-ce vraiment le cas ?

Quelles bases scientifiques ?

Cette théorie n’a aucune base, ni preuves scientifiques. D’ailleurs son créateur, Jung, le disait lui-même. Pour lui, la synchronicité est un phénomène éminemment subjectif. Elle se caractériserait par le déroulement de deux événements sans aucun rapport, même s’ils arrivent en même temps. L’important étant plutôt la signification que la personne accorde à cette survenue.

Le hasard

Tout de même, force est de constater que les synchronicités arrivent et existent. Mais la grande question qui se pose est : est-ce le fait du hasard pur ou est-ce l’œuvre d’une intelligence supérieure (l’univers, dieu, …) qui agit de façon directe ou indirecte sur notre destin ?

 

Le hasard est plus fréquent qu’on ne le croit

Le hasard est un concours de circonstances inattendu et inexplicable. "On croit que c’est rare mais en fait, le hasard est plus fréquent qu’on ne le croit" explique le Dr Caroline. Souvent, le hasard s’explique par des biais dont on n’a pas toujours conscience. Exemple : rencontrer un ami à l’autre bout du monde peut paraître extraordinaire et surréaliste. Mais quand on analyse la situation, on se, rend compte que ce hasard peut s’expliquer de plusieurs manières : ce sont les vacances, il y avait une promo sur ces vols, vous lui avez parlé de cette destination il y a quelques mois, et ça lui a donné l’envie d’y aller.

Les synchronicités : quel est ce concept ? Théorie psychologique ou fumisterie mystique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le paradoxe des anniversaires

Un exemple classique du hasard est le paradoxe des anniversaires. On met 23 personnes dans une même pièce. Combien de chance y a-t-il pour que deux personnes dans cette même pièce aient la même date d’anniversaire (sans l’année) ? Une chance sur deux ! Si vous mettez 57 personnes dans la même pièce, ce taux augmente à 99% de chances. Une preuve que le hasard est plus courant que ce qu’on ne le pense.

Que penser des "heures miroirs" ? 11h11, 22h22, 18h18…

Prenons l’exemple de 22h22. Selon certaines théories, tomber sur cette heure régulièrement voudrait signifier "prestige et renommée, sens de la mission, génie". Mais en fait, le soir, je regarde souvent ma montre le soir, et j’ai toujours envie de dormir vers les mêmes heures. C’est seulement lorsque vous tomberez sur le 22h22 que vous allez faire attention. Peu importe le nombre de fois que vous allez regarder l’heure, seul le 22h22 vous interpellera.

Loading...

Les synchronicités existent. Mais elles seraient donc plutôt dues au hasard. En tout cas, dans l’état actuel de nos connaissances c’est ce que dit la science. Elles sont toutefois utiles : elles vous permettent d’avancer, de prendre une décision, et de donner une signification aux évènements. Il n’y a aucune raison de se priver de cette croyance. D’autant plus que la science ne connaît pas et ne maîtrise pas encore tout. Il y a beaucoup de mystères. Gardez tout de même votre esprit critique et ne vous laissez pas manipuler par des personnes qui pourraient en profiter.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous