RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Hausse des prix de l’énergie : le blues des livreurs de mazout

Illustration
28 oct. 2021 à 15:52Temps de lecture1 min
Par Hugues Decaluwé, Guillaume Woelfle

La hausse des prix des produits pétroliers se poursuit et le prix du mazout de chauffage a quasi doublé par rapport à l’an dernier. Du coup, les clients reportent leur commande ou commandent moins. Mais, si la période est bien sûr difficile pour eux, elle l’est aussi pour les livreurs de mazout.

Dans la région de Charleroi, Guillaume Cresens est l’une des personnes les mieux placées pour observer les conséquences de cette flambée des prix. Et les clients attendent le dernier moment : "Pas mal de clients attendent la baisse pour dire de passer l’hiver mais je ne pense pas qu’il y aura une baisse de prix avant 2022. Comme les gens attendent le plus longtemps possible, il y a énormément de pannes."


Jacques Vannemberg, de Lobbes, a commandé 1000 litres de mazout sinon c’était la panne. Et, par rapport à l’an dernier, la facture est salée : "L’année passée, j’avais payé 385 € et ici c’est 785. 400€ de plus c’est énorme. Et si ça tombe, ça va encore augmenter en hiver."

Jean Fadel, patron d’une société de livraison de mazout doit s’adapter à la situation. Il y a les difficultés de ses clients mais aussi les coûts supplémentaires qu’engendrent ces dépannages et ces livraisons de plus petites quantités : "Au lieu de servir 1000 litres, vous servez 500. Au lieu de 2000, vous allez servir 1000. Forcément, les gens essaient de s’adapter. Pour nous, ça nous fait deux fois plus de travail, deux fois plus de kilomètres, deux fois plus de frais. Mais, on est tous dans la même situation."

Et ce patron, comme d’autres professionnels du secteur, en appelle à un geste du gouvernement pour alléger les factures. Geste qui pourrait passer par une diminution de la TVA de 21% qui est appliquée pour l’instant.

Sur le même sujet

Le prix du chauffage de mazout en légère hausse ce mercredi

Economie

Prix de l’énergie : Joe Biden demande une enquête sur les hausses de prix de l’essence

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous