Prix de l'énergie

Hausse des prix : l’Europe propose jusqu’à 1,4 milliard d’euros d’aide d’urgence pour l’agriculture et l’agroalimentaire

Image d'illustration

La Commission européenne a proposé vendredi une mesure qui permettra aux États membres de verser une prime unique aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires touchés par des augmentations significatives des coûts de l’énergie, des engrais ou des aliments pour animaux. Cela représente un budget potentiel de 1,4 milliard d’euros pour l’UE.

 

En s’attaquant directement à ces problèmes de trésorerie, la Commission veut aider ces exploitants à se maintenir à flot, tout en essayant de réguler les perturbations du marché et de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale.

Jusqu’à 9 millions pour la Belgique

La mesure, qui doit encore être adoptée par le Parlement européen et les États membres (Conseil), permettra aux gouvernements de décider d’utiliser les fonds disponibles jusqu’à concurrence de 5% de leur budget Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural) pour la période 2021-2022 pour l’aide directe au revenu des agriculteurs et des PME actifs dans la transformation, la commercialisation ou le développement de produits agricoles. Pour la Belgique, cela signifie une enveloppe qui peut monter jusqu’à 9 millions d’euros.

"Après la pandémie de Covid-19, les agriculteurs sont aujourd’hui durement touchés par les conséquences de l’invasion russe de l’Ukraine. La survie de certains d’entre eux est en jeu", a souligné le commissaire à l’agriculture, Janusz Wojciechowski. "Grâce à cette mesure […], nous les soutenons afin qu’ils puissent continuer à produire les denrées alimentaires dont le monde a besoin, à s’occuper de leurs terres et à pourvoir aux besoins de leur famille."


A lire aussi : Marianne Streel au sujet de la pénurie et la hausse des prix des matières premières : "Les agriculteurs demandent à cultiver les jachères européennes"


Les agriculteurs et les PME sélectionnés pourraient recevoir respectivement, jusqu’à 15.000 euros et 100.000 euros. Les paiements devraient être effectués au plus tard le 15 octobre 2023.

Les bénéficiaires seront ceux les plus touchés par la crise actuelle, qui favorisent l’économie circulaire, la gestion des nutriments, l’utilisation efficace des ressources ou des méthodes de production respectueuses de l’environnement et du climat.

La proposition fait suite à un train de mesures d’aide d’un montant de 500 millions d’euros en faveur des agriculteurs de l’UE, adopté le 23 mars.

Sur le même sujet

Agriculture : cet été, on moissonne du blé en quantité et en qualité, malgré la hausse des coûts de production

Vidéo

22% des terres agricoles ukrainiennes contrôlées par la Russie : "nous sommes au premier stade d'une crise alimentaire", alarme la NASA

Agriculture

Articles recommandés pour vous