Hélicoptère détourné : trois suspects restent en cellule, un 4e est libéré sous conditions

Trois suspects du détournement d’un hélicoptère restent en cellule, un 4e est libéré sous conditions

© Ruvin de Silva - Getty Images/500px Prime

27 sept. 2020 à 12:58 - mise à jour 27 sept. 2020 à 12:58Temps de lecture1 min
Par Belga

Trois suspects du détournement d’un hélicoptère vendredi ont été placés dimanche sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction, a indiqué le parquet d’Anvers. Un quatrième suspect a été libéré sous conditions. Quatre hommes avaient été interpellés samedi soir.

M.G., 24 ans et originaire de Tongres, un jeune de 18 ans de Bilzen et un homme de 22 ans de Lanaken ont été arrêtés. Le père d’adoption de M.G., âgé de 50
ans, a lui été libéré sous conditions.

La pilote a refusé de se rapprocher de la prison

Trois suspects avaient un rendez-vous vendredi à 14h30 pour participer à un vol en hélicoptère au-dessus de Bruxelles depuis l’aéroport de Deurne, en province d’Anvers. Lorsque l’engin survolait le Palais de Justice, les passagers ont sorti des armes à feu. La pilote, âgée de 36 ans, a été menacée et forcée de voler vers le quartier des femmes de la prison de Berkendael à Forest, où est détenue l’épouse du principal suspect, M.G.

La pilote a toutefois refusé de s’exécuter et une bagarre a eu lieu dans l’hélicoptère. Ce dernier a survolé pendant un temps la prison mais n’a jamais pu atterrir et s’est finalement dirigé vers Hélécine, en Brabant wallon. Le trio s’est alors enfui et la pilote s’est envolée vers l’aéroport de Melsbroek, sous la direction du soutien aérien de la police fédérale. A son arrivée, elle a été prise en charge par le service d’aide aux victimes.


►►► Lire aussi : Trois personnes armées détournent un hélicoptère pour survoler les prisons de Bruxelles, avant de s’enfuir à Hélécine


Aucun détenu ne manquait à l’appel dans les prisons. La police judiciaire fédérale d’Anvers a intercepté samedi soir, dans les environs de Bruxelles, M.G. et son père adoptif. Peu de temps après, deux autres suspects ont été privés de liberté dans le Limbourg.

Les trois jeunes suspects placés sous mandat d’arrêt comparaîtront la semaine prochaine devant la chambre du conseil d’Anvers, qui devra confirmer ou non leur arrestation.

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Articles recommandés pour vous