Standard de Liège

Henkinet après la victoire du Standard contre le Beerschot : "Tout le groupe est derrière le coach, personne n’a sauvé personne"

Le Standard a renoué avec la victoire en dominant le Beerschot (1-0) et ce malgré l’exclusion de Dussenne. Laurent Henkinet a pris place dans les cages des Rouches à la place d’Arnaud Bodart, coupable de deux grosses erreurs les deux dernières semaines, et a réalisé une clean sheet. Une belle prestation pour l’ancien portier d’OHL qui était ravi de retrouver les trois points au micro de Pierre Deprez : "Satisfait. Ça faisait longtemps qu’on cherchait après les trois points. On se rassure aussi un peu au classement. On avait à cœur de tout donner aujourd’hui. On a vu une équipe qui s’est donnée, qui a fait des sprints, qui a fait du pressing, qui s’est battue ensemble et ça fait du bien de voir ça au Standard".

Si certains ont laissé éclater quelques cris de soulagement Laurent Henkinet semblait relativement calme après la rencontre : "A la base, l’objectif c’est d’être bien plus haut donc c’est la normalité de gagner ce genre de match normalement. Quand il y a eu l’exclusion on s’est dit qu’il fallait être encore plus soudés. Par après, c’est un soulagement quand l’arbitre siffle la fin parce que ça devenait difficile".

Les Liégeois ont tout de même souffert en deuxième période, notamment suite à l’exclusion de Dussenne : "Je pense que c’est un réflexe de reculer quand on est à dix. On se dit qu’on va devoir défendre, plus qu’attaquer et moins se découvrir. Ils avaient plus la possession de balle, c’était à nous de faire bloc et on l’a bien fait".

Le portier était satisfait de sa prestation, lui qui a sorti quelques arrêts importants : "Je suis satisfait de mon match. Après, j’essaye toujours de faire le maximum quand on fait appel à moi donc en soi quand on n’encaisse pas, le gardien est toujours satisfait et c’est ce que je suis ce soir".

Pourtant, la pression sur ses épaules était importante : "Arnaud Bodart est un grand gardien. C’est clair que ce n’est pas facile quand on doit le remplacer et ça n’a pas été facile pour lui. On a été là pour lui. Un gardien, il y a des hauts et des bas aussi. J’ai connu ça également donc une fois qu’il était un peu dans le dur, on était tous là pour le soutenir. C’est la vie de gardien et il rebondira encore plus fort".

Et du côté de l’ancien capitaine, pas de rancune : "Je tiens à dire qu’aujourd’hui Arnaud était mon premier supporter. L’ambiance entre nous est géniale. Qu’il joue ou ne joue pas, il était à 100% derrière l’équipe, 100% derrière moi et c’est ce qui fait la force du groupe gardien".

Les trois points de ce mercredi ont sans doute sauvé la tête de l’entraîneur des Rouches Luka Elsner, qui bénéficie encore du soutien de son vestiaire : "Tout le groupe est derrière le coach. Je pense que personne n’a sauvé personne. On a bossé toute la semaine sur le pressing, le contre-pressing et aujourd’hui ça s’est bien vu. On a retrouvé un collectif. Ça n’a pas été facile pour tout le monde ces dernières semaines donc je suis content pour le staff aussi".

Les Rouches ont quelques jours devant eux pour récupérer avant un nouveau match important, face à Charleroi ce dimanche lors du choc wallon.

Sur le même sujet

Pro League : Charleroi et le Standard se neutralisent au terme d’un choc wallon insipide

Jupiler Pro League

Reprise du Standard : toujours pas de fumée blanche à l’horizon

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous