Hep Taxi

Hep Taxi : l’acteur et réalisateur, Pascal Elbé éveille nos sens avec son troisième film, « On est fait pour s’entendre »

L'acteur et réalisateur, Pascal Elbé dans Hep Taxi pour le sortie de son nouveau film, " On est fait pour s'entendre"

© Hep Taxi

17 déc. 2021 à 08:57 - mise à jour 19 déc. 2021 à 08:19Temps de lecture4 min
Par Laure Verheye

Des débuts au théâtre, son premier amour. 25 ans de carrière au cinéma, devant comme derrière la caméra. Pascal Elbé évoque les troubles de l’audition dans sa comédie romantique autobiographique. Il se livre dans Hep Taxi.

A 42 ans, Pascal Elbé est diagnostiqué malentendant. Tonitruante, l’annonce de son handicap. Genre effet boulet de canon dans le cerveau de ce beau brun ténébreux. " Je l’ai mal vécu parce qu’on est atteint dans son orgueil, dans sa dignité. Parce qu’on est diminué " confie-t-il. " Le moteur et la qualité d’un acteur, c’est l’écoute (…) j’ai été attaqué. J’allais dire amputé " précise-t-il à Jérôme Colin. Ajoutant : " j’aimais trop mon métier pour me plaindre et me replier ". 10 ans plus tard, il a tiré de son handicap, son troisième film, " On est fait pour s’entendre ", à l’instar des tragi-comédies italiennes qu’il adore.

Cinéma et théâtre, déclencheurs de vocation

Un père cheminot. Une mère représentante en produits ménagers. Tous deux, Pieds-noirs d’Algérie. Strasbourg comme terre d’exil, décor de sa jeunesse. Un jour, Gérard Depardieu y joue Tartuffe de Molière. Pascal Elbé, 16 ans, s’y rend en solitaire. Déclic. Lui aussi sera comédien. L’adolescent débute son apprentissage à l’Atelier du Colimaçon. " Comme dans Billy Elliot, à la fin du premier cours de théâtre, j’ai traversé un pont en courant. Tout d’un coup, j’étais animé par quelque chose de nouveau. Sans doute, avais -je pressenti que c’était un métier de rencontres possibles " déclare Pascal.

Ce qui rend finalement un homme intéressant, c’est sa part de fragilité et d’insécurité "

18 ans, bac en poche, il monte à Paris où l’attend le vertige de la précarité. Trois ans de petits boulots dont veilleur de nuit au Musée de la Villette. Un job assez glauque. Notre invité surenchérit : " J’ai même fait cireur de chaussures dans le métro. Mais animé par cette foi de faire du théâtre. Je ne sais pas pourquoi à l’intérieur cette flamme, elle brille ". La vocation, ce rempart bétonné d’espoir qui cimente toute désillusion.

Elbé poursuit sa formation théâtrale dans la ville lumière avec " l’impression d’aborder le deuxième chapitre de sa vie et de devenir quelqu’un. Quand on est provincial, on veut se faire accepter par rapport à l’autre. Ce qui rend finalement  un homme intéressant, c’est sa part de fragilité et d’insécurité ".

Pascal Elbé, un auteur, une plume qui devance l'acteur

C’est l’écriture qui lui ouvre les portes du monde du spectacle. Auteur pour les autres notamment au Petit Théâtre de Bouvard, deux pièces, Charité bien ordonnée (1992) jouée au Splendid et Tout baigne (1995) adaptée plus tard au cinéma. Tout comme les one men shows, C’est monstrueux ou Les voilà. Pascal Elbé, devenu entre-temps comédien comique, fait son entrée au 7ème art en qualité de co-scénariste du film fantastique Babel (1995).

Ses premiers pas d’acteur, Pascal Elbé les fait en 1995 dans Fallait pas ! de Gérard Jugnot aux côtés de Jean Yanne. Une nuit, en pleine montagne, à discuter dans une caravane avec le tonton flingueur " qui vous montre le chemin " reste gravée dans sa mémoire. Tout comme sa rencontre, la plus belle, avec Philippe Noiret, son partenaire dans Père et fils de Michel Boujenah. " Après, on n’a pas envie de tomber dans une forme de médiocrité " dit-il. Ce film, qu’il a également coscénarisé, vaut à Pascal Elbé d’être nominé pour le César du meilleur espoir masculin.

Entre Noiret et Elbé se sont tissés des liens forts. Le plus jeune accompagnant l’ancien au seuil de la mort. " C’était dur, éprouvant. Ce que j’appelle un privilège douloureux " se rappelle Pascal qui affirme : " ça m’a grandi, ça m’a donné du courage ". Une qualité qui lui a manqué adolescent lorsqu’un de ses camarades, lui aussi de confession juive, fût humilié à la piscine par d’autres élèves.

 

Pascal Elbé, l’acteur devenu réalisateur

Sa filmographie d’acteur, on notera également Mauvaise foi (2006) de Roschdy Zem dont Elbé est également le coscénariste. Sa palette de jeu s’élargit en regard des comédies populaires de ses débuts, XXL (1997) ou Bimboland (1998) d'Ariel Zeïtoun. Avec Un cœur simple de Marion Laine avec Sandrine Bonnaire ou encore Le Fils de l'autre de Lorraine Levy où il partage l’affiche avec Emmanuelle Devos, Pascal Elbé s’inscrit dans un registre dramatique.

L’acteur prend du galon en 2009, en passant derrière la caméra. Avec Tête de turc ce polar social où il s’est octroyé un rôle, Pascal Elbé est sacré meilleur réalisateur au Festival des mondes au Canada en 2010. Il est aussi, nominé pour le César du meilleur premier film en 2011. S’il s’est inspiré du fait divers qui a coûté la vie à Mama Galledou, une jeune étudiante sénégalaise brulée vive dans un bus incendié par 8 mineurs à Marseille. C’est pour lui l’occasion d’évoquer la responsabilité sociale amenant à une réflexion citoyenne à laquelle il tient.

Pour sa seconde réalisation, Je compte sur vous (2015), Pascal Elbé a tissé son thriller autour du personnage, bien réel, de Gilbert Chikli, le roi de l’entourloupe téléphonique israélienne. " Le cinéma, c’est un joujou génial. Comme acteur, c’est très jubilatoire. Comme réalisateur, c’est partir de rien et réinventer la vie " s’enthousiasme l’homme.

Et dire que le sexy quinquagénaire pensait au début de sa carrière : " qu’avec ma tronche, je ne ferais jamais du cinéma. J’entrais pas dans les canons de beauté de l’époque (…) et puis tout d’un coup, ça vient. Vous prenez votre place ". Et Pascal Elbé de conclure : " C’est le cinéma qui m’a choisi. Moi, j’ai pas choisi grand-chose dans ma vie ". 

Hep taxi !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Retrouvez Pascal Elbé dans Hep Taxi, ce dimanche 19 décembre à 20h40 sur La Trois et en replay sur RTBF Auvio ! 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous