Histoire d'un moment suspendu avec Christophe sur Vivacité

Histoire d'un moment suspendu avec Christophe sur Vivacité

© Jean-Marie Aubry

20 avr. 2020 à 10:44 - mise à jour 20 avr. 2020 à 10:44Temps de lecture3 min
Par Régine Dubois

Des petits papiers sans papiers cette semaine, juste avec des mots, bleus parfois, ceux de Christophe à travers une ballade entre dérision et démesure, hors du temps et au-dessus du sol. Un moment ailleurs, dans son monde à lui où les mots servent les notes et où, ensemble, ils se confondent en émotion. Au fil de cette émission spéciale, c’est ce que Christophe nous dit avoir toujours cherché, l’émotion même dans l’imperfection, en gardant parfois des enregistrements techniquement douteux mais contenant l’émotion ultime, celle qu’il n’aurait jamais retrouvé en remettant 20 fois le couvert en studio.  

En parlant de studio, Christophe n’est jamais passé par celui des Petits papiers mais je l’ai rencontré à trois reprises. Pendant une petite heure, vous entendrez des bribes de discussion avec cet artiste hors norme pour qui le temps ne se conjuguait qu’à l’instant. Des instants qui pouvaient s’éterniser à rechercher la quintessence d’un son rêvé, la technologie à la rescousse pour celui qui en était féru, comme en témoigne notamment Jean-Michel Jarre en évoquant leur rencontre pour les mots bleus et les paradis perdus.

Beaucoup de choses se passent  au milieu de la nuit dans la vie de Christophe. Jacques Duvall, parolier, évoque dans l’émission une rencontre pour lire des textes à la lueur d’une bougie ou Jean-François Assy, violoncelliste de sa dernière tournée, se souvient de ce décalage nocturne qui faisait partie du personnage et accentuait une part de sa folie prolifique. Les interviews de Christophe se faisaient aussi dans la fin de soirée, son matin à lui. Au bar d’un hôtel, dans une loge de festival avant un concert, dans la pénombre d’un après-concert où on n’allume pas les lumières à sa demande. 

Christophe, mythique de son vivant, devenu icône pour toute une génération d’amoureux de la musique. Une image, un personnage, une magie savamment entretenue. "Je préfère être considéré comme une icône que pris pour un has been" s’exclame-t’il dans l’émission. Une image avec laquelle il jouait, dont il se méfiait peut-être aussi, tâchant de surprendre à chaque retour musical, étant attentif à ne pas se perdre dans des situations médiatiques dans lesquelles il ne se reconnaissait pas. 

Ne cherchez pas le fil en écoutant cette émission, il n’est pas là. Ne cherchez pas la chronologie, elle n’a pas d’importance. Le fil de la conversation avec Christophe ressemblait plus à une pelote de laine emmêlée qu’à un discours structuré. Il commençait des phrases sans jamais les finir, s’interrompait au milieu d’un propos pour s’embarquer dans autre chose, revenait en arrière pour repartir dans une autre direction, oubliait la question à laquelle il n’avait de toute façon jamais commencé à répondre, il allait et venait en suivant ses pensées, vous tirait dans son monde à lui, vous invitait dans son univers et même si vous étiez un peu perdue parfois, vous saviez que le moment était privilégié. Prenez cette émission comme un moment de plus, comme un instant partagé ponctué de musique suspendue, un instant où le temps s’oublie, de ceux que Christophe avait le chic de créer quand vous étiez assise face à lui pour lui poser des questions.

Christophe est le tout premier artiste que j’ai interviewé, c’était une sacrée première expérience qui a ouvert la voie à bien d’autres choses. Les premières fois sont déterminantes, elles peuvent vous détourner de vos envies quand elles se passent mal. C’est une chance d’avoir ouvert le bal avec cet artiste élégant, délicat, étrange mais accessible qui choisissait de partager sans retenue avec qui prenait le temps de s’asseoir face à lui.


Régine Dubois

L'émission spéciale Christophe en un clic.

(photo de Christophe: : Jean-Marie Aubry )

 

Inscrivez-vous à la newsletter Vivacité!

Chaque vendredi matin, retrouvez toutes les infos de la chaîne radio proche de vous, avec les invités, les concours, les événements et l’actualité de vos animateurs.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous