Icône représentant un article audio.

Un jour dans l'histoire

Histoire : Edouard Lassen, un compositeur belge star du 19ème siècle mais boycotté par les nazis

Nous sommes le 6 décembre 1857 à Weimar, capitale du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach. Un duché qui, en 1871, sera absorbé dans l’Empire allemand.

Ce jour-là, Franz Liszt, alors Maître de chapelle, obtient la nomination d’Edouard Lassen, âgé de 27 ans, comme second " Musikdorektor ".

Belge, d’origine danoise, formé au Conservatoire de Bruxelles, Lassen ne sera donc pas prophète en son pays et le pianiste, compositeur et chef d’orchestre s’apprête, désormais, à passer le reste de sa carrière dans la petite ville de moins de 15 000 habitants.

Il aimait se présenter comme un simple artisan, prenant en compte les attentes de ses interprètes et le goût de ses auditeurs, et malgré la lourdeur des tâches qui lui seront confiées, il ne cessera jamais de composer et connaîtra une grande reconnaissance internationale ainsi, il sera le compositeur de lieder le plus chanté de son époque.

Au carrefour des musiques française et allemande, Edouard Lassen, en raison de sa judéité, sera ostracisé par les nazis, dès 1933.

A-t-il retrouvé sa place aujourd’hui ?

Quelles sont les raisons de son succès…

Loading...

Sur le même sujet

Edouard Lassen, à la croisée des cultures française et allemande

La matinale de Musiq3

Articles recommandés pour vous