Tipik

Histoires d'utérus : un spot extraordinaire par la marque qui fait progresser les mentalités

Histoires d'utérus : un spot extraordinaire par la marque qui fait progresser les mentalités

© © Tous droits réservés

09 juil. 2020 à 16:27 - mise à jour 09 juil. 2020 à 16:27Temps de lecture3 min
Par Fanny Guéret

Lorsqu'il s'agit de parler au public d'intimité féminine, de règles, de vulve, de sexe, d'utérus, d'accouchement...c'est toujours compliqué mais pour une fois, on peut compter sur la pub pour aider à rendre ces sujets moins tabous, plus normalisés. Les rois en la matière c'est Bodyform, la version anglaise des serviettes hygiéniques Nana. Leur dernière campagne zoome sur l'utérus à travers la vie de 6 femmes. C'est une petite merveille d'émotion, de réalité, d'esthétique.

C'est un nouveau spot cinglant de vérité qui vient de sortir au rayon hygiène féminine, intitulé "Wombstories", "Histoires d'utérus". Alors oui la marque anglaise de serviettes hygiéniques Bodyform (Nana chez nous) revient encore nous vendre ses serviettes périodiques. Mais en réalité elle fait bien plus que cela. Elle donne à voir la vie de l'utérus, de l'extérieur avec de vraies images de la vie de femmes ET de l'intérieur à travers des images d'animation graphiquement léchées. 

L'utérus, cet organe qui vit au rythme des règles, du sexe, de la grossesse, de la fausse couche, de l'endométriose, de la ménopause. Comment réagit-il lorsqu'on éternue?! Comment réagit-on quand nos règles reviennent sans prévenir? Comment ça se passe dedans quand on se tord de douleur? Et quand on veut un enfant? Et quand on n'en veut pas?

Voilà tout ce que raconte ce petit film en 3min18. Du bonheur et de la douleur, de l'amour et de la haine, la vie quoi, avec beaucoup de poésie dedans. Et pour la raconter, la réalisatrice canadienne Nisha Ganatra, à qui l'on doit notamment des épisodes des séries Love (Judd Apatow) et Girls (Lena Dunham), et la comédie dramatique Late Night avec Emma Thompson.

Et en bonus, la musique est un remix de l’envoûtant Priestess des londoniens de Pumarosa.

L'art de briser les tabous

La marque britannique Bodyform n'en est pas à son coup d'essai en la matière, loin de là, ils ont même beaucoup bousculé les idées reçues autour des non-dits et non-montrés autour des règles.

En 2018, ils sortaient ce spot "Viva la Vulva", "Vive la vulve", - mais oui quoi! - qui leur valait à la fois 6 lions d'or à Cannes et 1000 plaintes au CSA de téléspectateurs heurtés de la représentation du sexe féminin tantôt en coquillage tantôt en fruit...et qui bouge! Shocking!

Si vous regardez ce petit film, là aussi vous entendrez que la bande-son a été soignée avec  la chanson Take Yo’ Praise, de Camille Yarbrough, en 1975, - cette artiste américaine a ensuite samplé par Fatboy Slim à la fin des 90's sur Praise You -, et elle avait expliqué qu'à la base la chanson avait été écrite pour "toutes les personnes qui sont passées par le mouvement noir des droits civiques, qui ont défendu la vérité, la justice et parce que les êtres humains doivent prier et se respecter plus qu'ils ne le font". Voilà qui résonne plus que jamais en 2020.

Et si on remonte à 2017, là ils avaient fait fort parce que jusque-là, on illustrait le sang des règles qui coulait sur une serviette par le tristement célèbre liquide bleu, on trouvait cela risible mais nos ricanements ont été entendus par la marque dans une courte pub, c'est elle la première qui a osé passer au liquide rouge et tant qu'à faire envoyer un homme acheter les fameuses serviettes au night shop. La campagne #bloodnormal de Bodyform disait " Periods are normal. Showing them should be too." "Les règles sont normales. Les montrer devrait l'être aussi."

Et remontons enfin jusqu'au point de départ du tournant pris par la marque. C'était en 2012, le titre de la vidéo dit tout: "The Truth", "La vérité", arrêter de scénariser en une série de clichés heureux la période des menstruations. Avec beaucoup d'humour, ils répondaient à un message facebook envoyé d'un internaute, Richard Neill.

Ce n'est pas si souvent que la pub fait évoluer les mentalités, ça méritait donc de le souligner!

Sur le même sujet

Un consortium d'hôpitaux wallons lance une campagne pour sensibiliser au dépistage du cancer de l'utérus

Belgique

Halsey célèbre l'inclusion dans une pub pour de célèbres glaces

Tipik

Articles recommandés pour vous