Grands interprètes

Hommage à Lars Vogt : "La musique peut consoler. Faire de la musique entre amis, on oublie tout"

Grands interprètes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 sept. 2022 à 15:23 - mise à jour 12 sept. 2022 à 07:22Temps de lecture1 min
Par Cécile Poss

Le pianiste et chef d’orchestre allemand Lars Vogt a succombé lundi 5 septembre à un cancer du foie contre lequel il luttait depuis mars 2021. A l’âge de 51 ans, il rejoint ainsi les grands compositeurs qu’il a magistralement interprétés, Schubert, Mozart, Bach, Beethoven, Brahms, Janacek, Mendelssohn, Schumann et Larcher. Cécile Poss lui rend hommage dans son émission Grands interprètes ce samedi 10 septembre à 10h. 

En apprenant sa maladie, il avait confié adorer jouer du piano mais préférer être vivant. "La musique peut consoler, ajoutait-il, je joue beaucoup de Bach pour moi-même. Faire de la musique entre amis, travailler ensemble sur la musique que l'on aime, on oublie tout". En effet, outre sa carrière de pianiste soliste, Lars Vogt s’est investi dans la musique de chambre, il va même jusqu’à créer un festival consacré au genre en 1998.

Profondément animé par cet esprit chambriste, Lars Vogt n’aura de cesse d’installer cette atmosphère au sein des orchestres qu’il dirige, le Royal Nothern Sinfonia et l’Orchestre de chambre de Paris. Pour cet humble musicien, la musique n'est pas une chose élitiste, tout le monde peut l'appréhender, l'obtenir et en retirer beaucoup, aimait-il répéter. 

Sur le même sujet

Lars Vogt : "Pour diriger le premier concerto de Brahms tout en jouant du piano, il faut que l’orchestre soit composé de chambristes nés"

Chambre avec vue

Le pianiste et chef d’orchestre Lars Vogt est décédé à l’âge 51 ans

Journal du classique

Articles recommandés pour vous