Monde

Honduras: retour de l'ex-président Manuel Zelaya, deux ans après le coup d'Etat

L'arrivée de Manuel Zelaya à Tegucigalpa le 28 mai 2011

© EPA/Gustavo Amador

28 mai 2011 à 20:42 - mise à jour 29 mai 2011 à 06:04Temps de lecture1 min
Par Belga News
Ce colosse moustachu de 1,90 m, âgé de 58 ans, est arrivé en provenance de Managua, la capitale du Nicaragua voisin, où il avait passé la nuit de vendredi à samedi, après un exil de 16 mois en République dominicaine.

Le 28 juin 2009, Zelaya, élu sous l'étiquette libérale en 2006 mais auteur d'un virage à gauche deux ans plus tard, avait été arrêté au saut du lit, en pyjama, par l'armée de ce petit pays pauvre d'Amérique centrale, avec l'aval du Congrès et de la Cour suprême. Ces trois institutions dénonçaient la volonté du président d'organiser une consultation, selon elles illégale, visant à réformer la Constitution qui interdit à un président de briguer un second mandat.

Son retour est rendu possible par l'annulation récente des poursuites pour corruption et haute trahison à son encontre. Des dizaines de milliers de ses partisans l'ont attendu durant des heures sur une place proche de l'aéroport. Certains ont fait un malaise en raison de la chaleur, supérieure à 30 degrés.

Zelaya devait ensuite être reçu au palais présidentiel samedi par le président du Honduras, Porfirio Lobo, avec qui il a signé un accord de réconciliation dimanche en Colombie.

Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous