Monde Asie

Hong Kong : la militante pour la démocratie Chow Hang-tung reconnue coupable pour la seconde fois

© Belgaimage

04 janv. 2022 à 06:15Temps de lecture1 min
Par Belga

La figure du mouvement pour la démocratie Chow Hang-tung a été reconnue coupable mardi d'avoir incité en 2021 à participer à une veillée interdite en mémoire de la répression de Tiananmen, quelques mois après avoir été condamnée à un an de prison pour des faits similaires en 2020.

Actuellement en prison, Chow Hang-tung, une avocate de 36 ans qui a assuré elle-même sa défense. Elle était l'une des dirigeantes de Hong Kong Alliance, l'association organisant la veillée annuelle en hommage aux victimes en 1989 de la sanglante répression des manifestants en faveur de la démocratie à Pékin sur la place Tiananmen.


►►► À lire aussi : Hong Kong : un troisième média ferme, les journalistes s'inquiètent pour leur sécurité


En 2020 et 2021, la police hongkongaise avait interdit la tenue de ces rassemblements, invoquant l'épidémie de Covid-19 et des menaces en matière de sécurité. 

Des tribunaux ont déjà condamné de nombreux militants, parmi lesquels Mme Chow, à des peines d'emprisonnement pour avoir enfreint cette interdiction en 2020.

L'avocate avait été arrêtée le 4 juin 2021 après avoir publié deux articles appelant les habitants à allumer des bougies et à commémorer cet anniversaire.

La loi ne permet à personne d'exercer sa liberté par des moyens illégaux

Mardi, un tribunal a jugé que cela constituait une incitation à enfreindre l'interdiction. 

"La loi ne permet à personne d'exercer sa liberté par des moyens illégaux", a jugé la magistrate Amy Chan. "Elle (Chow) était déterminée à attirer l'attention dans le but d'appeler la population à se rassembler", a-t-elle ajouté.

La peine prononcée ce mardi

Tout au long des audiences et des procédures, Chow Hang-tung a fait preuve de sa détermination à se battre. Mardi, elle a lu devant le tribunal des extraits des mémoires de familles de personnes tuées à Tiananmen.

La magistrate lui a aussitôt adressé un blâme, et les policiers ont reçu l'ordre de relever les numéros d'identité de ceux qui ont applaudi.

La peine doit être prononcée mardi.

Sur le même sujet

Hong Kong: un journaliste chevronné arrêté pour "sédition"

Monde

Hong Kong : un militant arrêté avant une manifestation contre les JO 2022 de Pékin

Monde Asie

Articles recommandés pour vous