Monde Asie

Hong Kong : premières condamnations pour "publication séditieuse" depuis la fin de l'ère coloniale

© AFP or licensors

31 janv. 2022 à 12:11Temps de lecture1 min
Par Belga

Deux personnes ont été condamnées lundi à des peines de prison à Hong Kong pour "publication séditieuse", pour la première fois depuis que le territoire a été restitué à la Chine par le Royaume-Uni en 1997.

Kim Chiang Chung-sang, 41 ans, a été condamné à huit mois de prison pour avoir placardé l'an dernier devant une école maternelle et la Haute Cour de Hong Kong des affiches protestant contre la condamnation d'un manifestant en vertu de la loi sur la sécurité nationale, imposée en juillet 2020 par Pékin.

Dans une autre affaire, Chloe Tso Suet-sum, 45 ans, a été condamnée a plus d'un an de prison pour avoir demandé à un adolescent de 17 ans de réaliser des tracts appelant les Hongkongais à constituer leur propre armée et à devenir indépendants de la Chine. Ce jeune homme, dont l'AFP a décidé de ne pas dévoiler l'identité, a été pour sa part envoyé dans un centre de réhabilitation pour délinquants juvéniles où il devrait rester entre deux et cinq mois, une mesure alternative à une condamnation.

Utilisation d'une vieille législation coloniale

Les condamnations ont été prononcées en application d'une loi datant du début du XXe siècle et qui servait autrefois à faire taire les partisans de la Chine et autres militants gauchistes opposés à l'autorité exercée par le Royaume-Uni sur Hong Kong.

La police et le parquet de Hong Kong emploient désormais régulièrement cette vieille législation coloniale sur la "sédition" pour réprimer la dissidence, parallèlement à la nouvelle loi sur la sécurité nationale.

De nombreuses personnes - dont des journalistes, des syndicalistes et même un célèbre animateur de radio - ont été inculpées de sédition ces derniers mois et attendent leur procès, généralement en détention provisoire.

Parmi elles figurent des militants pro-démocratie qui avaient publié un livre pour enfants décrivant un village de moutons se rebellant contre une invasion de loups, ainsi que des journalistes des médias pro-démocratie Apple Daily et StandNews, désormais fermés.

Sur le même sujet

Journal télévisé 04/01/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous