Monde

Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères : l’agression de Poutine "renforce l’Otan"

L'invité de Matin Première: Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 juin 2022 à 06:54 - mise à jour 28 juin 2022 à 07:57Temps de lecture1 min
Par Alain Lechien avec Thomas Gadisseux

Alors que s’ouvre à Madrid un sommet de l’Otan, où il sera notamment question de la guerre en Ukraine, l’ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine était interviewé dans Matin Première. "Les Européens, qui ont été pendant longtemps une sorte de Bisounours de la géopolitique, sont obligés de comprendre le monde réel dans lequel les Occidentaux n’ont plus le monopole de la puissance et de l’influence, un monde dans lequel aux Nations-Unies il y a quand même quarante pays (qui représentent plus de 60% de l’humanité) qui n’ont pas voulu choisir entre la Russie et l’Occident, et qui n’ont pas condamné Poutine. C’est plus dur pour les Européens que pour les autres peuples dans le monde", souligne-t-il.

Selon lui, "parmi les erreurs innombrables de Vladimir Poutine, il y a le fait qu’il n’ait pas imaginé réveiller l’esprit de défense en Europe, qui avait disparu depuis deux ou trois générations, et réveiller l’Otan comme on le voit à travers le désir des Suédois et des Finlandais de rejoindre" cette organisation, alors qu’ils avaient une solide tradition de neutralité. "Tout ce qui se passe du fait de l’agression de Poutine renforce l’Otan", selon lui.

Selon son analyse, ce qui sera important dans le sommet de l’Otan qui s’ouvre ce mardi, c’est de voir "si les Américains vont accepter qu’il soit dit qu’une affirmation européenne en matière de défense est utile à l’alliance en général".

Il est trop tôt pour faire un bilan de cette guerre en Ukraine, dit-il, mais "on a l’impression que la machine russe qui était tellement mauvaise au début, et tellement brutale et effrayante sur le plan humain, s’est réorganisée pour contrôler l’est, mais l’issue n’est pas claire", conclut-il.

Hubert Védrine a publié "Une vision du monde" (Bouquins).

Sur le même sujet

Processus d'adhésion à l'Otan lancé pour la Suède et la Finlande, avec le soutien par la Turquie

Monde

L'Ukraine au coeur d'un sommet décisif pour le futur de l'Otan à Madrid

Monde

Articles recommandés pour vous