RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Hygiène féminine : comment procéder à sa toilette intime, quels sont les bons gestes ?

27 janv. 2022 à 16:30Temps de lecture4 min
Par Dr Renkin et Sophie Businaro

Nouveauté dans "La Grande Forme" ; une chronique "gynécologie". De quoi répondre aux nombreuses demandes de nos auditrices. Au programme pour cette première : comment procéder à sa toilette intime en tant que femme? Quels sont les bons gestes ? Éléments d'information avec le Dr Renkin Emmanuelle, gynécologue et obstétricienne, consultante externe aux Cliniques universitaires St-Luc.

  • Comment procéder à sa toilette intime, quels sont les bons gestes ?

Chez la femme la toilette intime doit être réalisée quotidiennement, une fois par jour (suffisant en principe), et ne doit concerner que la vulve, càd la partie externe des organes génitaux féminins. Sauf exception et sur conseil d'un médecin, il ne faut pas procéder à une toilette interne, vaginale (appelée douche vaginale). En effet, le vagin possède un écosystème bien spécifique appelé flore vaginale de Döderlein, qui est un microbiote dont le rôle est essentiel dans la protection contre les infections et les agressions vaginales et vulvaires. Le vagin a grâce à cette flore un pouvoir " auto-nettoyant ". Les douches vaginales ou les toilettes vulvaires trop fréquentes ou utilisant des produits trop agressifs peuvent déséquilibrer cette flore vaginale, et donner lieu à des désagréments comme des démangeaisons (liées à une mycose ou paradoxalement des odeurs désagréables liées à une vaginose). 

  • Quel produit lavant faut-il utiliser ?

En l'absence d'allergie ou de sensibilité particulière de la zone intime, un savon doux peu ou non parfumé peut tout à fait convenir. Il peut s'agir du savon utilisé pour la toilette du reste du corps. La toilette doit être délicate, il ne faut pas insister pour ne pas agresser les muqueuses, bien rincer et se sécher avec une serviette propre. Chez les femmes sujettes aux irritations ou aux infections à répétition, un savon intime plus spécifique peut être indiqué, avec un pH adapté (généralement basique), sur les conseils du pharmacien ou du gynécologue. Chez certaines patientes particulièrement sensibles, une toilette à l'eau claire uniquement est recommandée. 

  • Faut-il faire sa toilette intime plus fréquemment pendant les règles ou après les rapports sexuels?

Pendant les règles, en fonction du type de protection périodique utilisée (serviette ou tampon), le besoin de se rafraîchir plus régulièrement peut se faire ressentir. Durant cette période la toilette peut être réalisée plus fréquemment, toujours en douceur et avec un savon doux. Après les rapports sexuels, il n'est pas indispensable de sa laver, il n'y a pas de risque d'infection mais cette toilette peut être réalisée si la femme en ressent le besoin par confort. Il est par contre conseillé d'uriner après les rapports pour éviter une infection urinaire. 

  • Quel type de protection périodique utiliser pendant les règles ?

Les serviettes hygiéniques et les tampons peuvent être utilisés selon les préférences et le confort des patientes. Il faut cependant bien retenir qu'un tampon doit être changé régulièrement (grand maximum toutes les 6h) pour éviter le Syndrome de Choc Toxique qui est gravissime. Les tampons et serviettes doivent avoir une composition la plus simple possible, en coton et sans parfum pour minimiser les risques de réaction allergique. La culotte menstruelle, les serviettes lavables et la cup menstruelle sont des alternatives modernes, efficaces et plus écologiques car réutilisables. Elles sont généralement très bien tolérées.

Hygiène intime féminine : produits spécifiques, épilation, que faut-il éviter ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

  • Epilation, rasage, épilation définitive : que faut-il privilégier ?

Chaque femme trouvera la méthode avec laquelle elle se sent confortable. Certaines  sont plus sensibles au développement de poils incarnés ou de folliculites (qui est une inflammation de la base d'un poil)  avec l'une ou l'autre technique. Par ailleurs l'épilation ou le rasage intégral peut ne pas convenir à tout le monde et engendrer des problèmes de sécheresse vaginale ou des plaintes chroniques comme des démangeaisons ou des brûlures. Les poils jouent en effet un rôle dans le maintien d’un certain taux d’humidité au niveau vulvo-vaginal, et dans la protection des muqueuses contre les agressions extérieures. 

  • Déodorants et lingettes intimes, est-ce conseillé ?

Les déodorants intimes sont à proscrire. Ce n’est absolument pas nécessaire quand on pratique une toilette régulière, et même déconseillé car cela peut engendrer des allergies et de la sécheresse intime. Ils peuvent également masquer des symptômes d’infection.

Les lingettes quant à elles peuvent quant à  être utilisées occasionnellement, en dépannage, à l’occasion d’un voyage ou d’un camp scout par exemple, quand l’accès à l’eau et au savon est problématique. Elles ne doivent pas faire partie de la routine quotidienne de la toilette intime (pour les mêmes raisons que les déodorants), et doivent être le plus neutre et le moins parfumé possible pour être bien tolérées par les muqueuses.  

  • Qu’en est-il chez la petite fille ? À quoi faut-il être attentif ?

Il est important d’apprendre à la petite fille, vers 3 ans, comment faire une toilette intime efficace dans le bain ou sous la douche. C’est une étape qui spontanément est souvent un peu " bâclée " par les fillettes en bas âge, il donc nécessaire de veiller à ce que ce soit fait minutieusement. Comme chez l’adulte le soin utilisé pour le reste du corps convient la plupart du temps.  Il est fréquent que les petites filles présentent des irritations ou des démangeaisons. Dans ce cas il faut prioritairement s’assurer que la toilette est faite correctement quotidiennement (être notamment attentif au rinçage), et s’assurer également que l’essuyage aux toilettes se fait bien de l’avant vers l’arrière et non l’inverse (pour éviter de ramener des germes de l’anus vers les organes génitaux). Si les inconforts sont persistants ou récurrents, l’usage de soins lavants spécifiques ou de crèmes doit être envisagé sur les conseils d’un médecin.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Alimentation : comment faire baisser son taux de cholestérol ?

La Grande Forme

Comment se réconcilier avec son assiette et sa silhouette après les fêtes et avant le printemps ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous