RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Ikea, Spotify, Apple, Volkswagen... Les boycotts des entreprises contre la Russie se multiplient

03 mars 2022 à 15:10Temps de lecture1 min
Par V.d.T. (avec agences)

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'Union européenne a décidé plusieurs sanctions économiques à l'encontre du Kremlin, tant dans le secteur financier que dans celui du transport. Le monde du sport a également pris plusieurs mesures. À cela s'ajoute à présent toute une série d'entreprises qui ont choisi de tourner le dos à ce pays au vu de la tournure des évènements. 

Certains secteurs clés, comme l'énergie et les technologies, sont cependant plus réticents à prendre des mesures contre la 11e économie du monde. 

Voici une liste non-exhaustive des entreprises ayant pris des mesures :

  • Constructeurs automobiles

Le géant de l'automobile Toyota, par exemple, a annoncé qu'il arrêterait la production dans son usine de Saint-Pétersbourg à partir de vendredi et suspendrait les exportations de véhicules vers la Russie.

Les constructeurs automobiles japonais Nissan, Honda et Subaru cesseront d'exporter des voitures et des motos en Russie, et Mazda cessera également de fournir des pièces pour une usine russe.

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé jeudi l'arrêt, jusqu'à nouvel ordre, de sa production de véhicules en Russie. Le géant aux 12 marques va également arrêter d'exporter vers la Fédération de Russie..

D'autres constructeurs automobiles, comme Mercedes-Benz, ont annoncé des mesures similaires. 

  • Ikea

Le géant suédois de l'ameublement Ikea a annoncé jeudi la suspension de ses activités en Russie et en Biélorussie, affectant près de 15.000 employés, 17 magasins et trois sites de production.

  • Spotify

Le géant de la musique en streaming Spotify a annoncé mercredi la fermeture de ses bureaux en Russie et le retrait des contenus sponsorisés par l’État russe de son site.

  • Apple

Apple a annoncé mardi avoir suspendu la vente de tous ses produits en Russie après avoir déjà pris plusieurs mesures en réponse à l'invasion de l'Ukraine.

L'entreprise a aussi limité certains services comme sa solution de paiements Apple Pay et retiré de son magasin en ligne AppStore les applications des médias d'Etat russes RT et Sputnik. 

Sur le même sujet

Industrie automobile : départ surprise pour Herbert Diess, le patron de Volkswagen

Economie

Guerre en Ukraine : Nike quitte définitivement le marché russe et ne rouvrira pas ses magasins

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous