Icône représentant un article audio.

Dans l'air du temps

Il est 5 heures, Paris s’éveille de Jacques Dutronc, hymne de la jeunesse française en révolte de mai 68

Dans l'Air du temps

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quoi de mieux pour une chronique dans La matinale qu’une chanson pour les lève-tôt. Réal Siellez nous raconte tous les secrets de "Il est 5 heures, Paris s’éveille" de Jacques Durtonc. 

Un flûtiste au secours d’un tube en devenir

Il est 5 heures Paris s’éveille est écrite en mars 1968, juste avant les révoltes de mai 68. À son origine, on retrouve trois Jacques, Jacques Wolfsohn, qui travaillait pour le label de Dutronc, le parolier Jacques Lanzmann et le chanteur Jacques Dutronc. Après un repas très équilibré fait de foie gras et de bordeaux, le premier propose aux deux autres de faire une chanson sur le thème de Paris qui se lève le matin.

Il est 23 heures, et les deux Jacques commencent le boulot… Ils s’inspirent d’une chanson de 1802, écrite par Marc Antoine Madeleine Désaugiers, et qui s’intitule "Tableau de Paris à cinq heures du matin", mais aussi des souvenirs de Lanzmann, d’une traversée de la capitale française en taxi, à l’aube alors qu’il rentrait de voyage.

Au petit matin, les paroles et la musique étaient écrites. Les trois Jacques se retrouvent quelques jours plus tard en studio et enregistrent… Mais en sortie de studio, déception, le résultat s’avère fade et sans relief. C’était sans compter sur l’aide inattendue du flûtiste Roger Bourdin, qui enregistrait dans le studio voisin des solos de Bach.

Roger Bourdin partira en impro et donnera au futur tube un visage virevoltant, qui lui donnera du relief.

Une source d’inspiration et de liberté

A quelques jours de la révolution mai 68, cette chanson arrive comme une source d’inspiration et de liberté. Cet air sonne comme une tape dans le dos qui dit "il est temps de se réveiller"…

A tel point qu’elle n’échappe pas à la parodie. Elle inspire également à l’internationale : Bob Telden l’interprète en allemand, remplaçant Paris par Berlin. Berlin Erwacht sort en 69.

La chanson est reprise dans tous les styles, Jazz, punk, rock… Chaque génération le revisite…

" Il est cinq Paris s’éveille" de Jacques Dutronc et Jacques Lanzmann en 1968, c’était dans l’air du temps, ça l’est toujours.

Sur le même sujet

Germaine Sablon, "un cœur qui chante" et une âme qui résiste

Dans l'air du temps

"C’est une maison bleue…", San Francisco de Maxime Le Forestier, l’essence d’une amitié profonde

Dans l'air du temps

Articles recommandés pour vous