RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Il faut limiter son exposition à la pollution acoustique

15 sept. 2020 à 14:52 - mise à jour 15 sept. 2020 à 14:52Temps de lecture1 min
Par Laure Clerebout

C’est la semaine de la mobilité et on en profite pour aborder les impacts de la pollution. C’est même plus précisément de la pollution sonore dont va nous parler Virginie Hess, la raconteuse de nature de "La Grande Forme".

Les effets néfastes du bruit sont moins connus que la pollution atmosphérique. Et pourtant ils sont tout aussi mauvais. Le bruit, c’est la deuxième cause de mortalité environnementale après la pollution de l’air. La principale source de cette pollution acoustique est la circulation routière. Cette pollution sonore est surtout présente en ville. On y retrouve une multitude de bruits, les transports, les églises, les poubelles,… Et le cumul de tous ces bruits va créer un brouhaha continu auquel on est exposé en permanence. Cette exposition continuelle au bruit peut avoir des effets néfastes sur la santé. Notamment des troubles du sommeil, des déficiences cardiaques, de la fatigue, du stress

Trop de bruit dans nos villes

L’unité de mesure du bruit est le décibel. L’OMS informe qu’une exposition à 55 décibels la journée et 45 la nuit peut entraîner des problèmes de santé. En Belgique pourtant 75% de la population urbaine est exposée à des nuisances dépassant ces seuils.

Pollution sonore
Pollution sonore Francesco Carta fotografo - Getty Images

Diminuer la présence du bruit dans nos vies

Virginie Hess nous donne ses pistes pour réduire la pollution acoustique :

  • Diminution des moyens de transport motorisés et se diriger vers une mobilité plus douce comme la marche ou le vélo.
  • Recourir à l’isolation, mur antibruit, …
  • En voiture, ayez les bons réflexes : éteindre son moteur au feu rouge, entretenir son pot échappement, limiter le klaxon

Et ne pensez pas que parce que vous habitez en campagne vous êtes épargné par les nuisances sonores. On a d’ailleurs pu constater que même les animaux subissent cette pollution sonore. Par exemple, les oiseaux ont augmenté le volume de leur chant pour dépasser le bruit humain.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité

Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous