Monde

Il filme une avalanche qui fonce droit sur lui au Kirghizistan : "Je suis parti à la dernière seconde"

© Instagram / Harry Shimmin

11 juil. 2022 à 12:55Temps de lecture2 min
Par Maud Wilquin

Un groupe de randonneurs a publié ce dimanche 10 juillet sur les réseaux sociaux une vidéo filmée au Kirghizistan le 8 juillet dernier à 14h45 heure locale. Sur les images, on peut voir un glacier situé à proximité des gorges de Juuku se détacher et foncer droit sur le groupe de randonneurs composé de neuf Britanniques et d’une Américaine en pleine visite guidée des montages du Tian Shan. "Nous venions d’atteindre le point culminant du trek et je me suis séparé du groupe pour prendre des photos au sommet d’une colline / falaise", a réagi sur son compte Instagram le cameraman, Harry Shimmin. "Pendant que je prenais des photos, j’ai entendu le bruit de la glace profonde craquer derrière moi. C’est là que la vidéo commence."

Loading...

"J’étais là depuis quelques minutes déjà, alors je savais qu’il y avait un endroit pour m’abriter juste à côté de moi. J’étais au bord d’une falaise, donc je ne pouvais que m’enfuir de l’abri (d’où la raison pour laquelle je ne bouge pas). Oui, je suis parti à la dernière seconde, et oui, je sais qu’il aurait été plus sûr de partir au refuge tout de suite. Je suis très conscient que j’ai pris un gros risque. Je me sentais en contrôle, mais peu importe, quand la neige a commencé à arriver et qu’il faisait sombre / plus difficile à respirer, je la briquais et pensais que je risquais de mourir."

Le reste du groupe, placé plus loin "riait et pleurait", explique le Britannique. "Ce n’est que plus tard que nous avons réalisé à quel point nous avions été chanceux. Si nous avions marché 5 minutes plus loin sur notre trek, nous serions tous morts. Si vous regardez attentivement dans la vidéo, vous pouvez voir le léger sentier gris serpentant à travers l’herbe. C’était le chemin. Nous l’avons traversé par la suite, marchant parmi d’énormes rochers de glace et des rochers qui avaient été jetés beaucoup plus loin que nous n’aurions pu courir, même si nous avons agi immédiatement."

Loading...

"Je ne vais pas mentir, c’était pénible de traverser les conséquences de l’endroit où nous aurions été si nous avions été 5 minutes plus rapides. J’ai regardé le toit de ma tente plus longtemps que je ne veux l’admettre cette nuit-là. Très très heureux que tout le monde ait survécu sans blessures super graves", a-t-il encore commenté.

Selon les médias, deux personnes auraient été hospitalisées pour des blessures et des ecchymoses.

"Notre groupe est en sécurité, cependant l’Américaine qui s’est coupé le genou (jusqu’à l’os) a passé un certain temps à l’hôpital. Après l’avalanche, elle a passé 3 heures à cheval au centre médical d’une mine d’or voisine et a été cousue par un médecin là-bas. Elle a ensuite été aux urgences pendant un certain temps dans un hôpital local. Elle est depuis retournée aux États-Unis."

Un incident qui n’est pas sans rappeler l’effondrement du glacier de Marmolada, le sommet le plus haut des Alpes italiennes, le 3 juillet dernier. 11 personnes y ont perdu la vie.

Sur le même sujet

Glacier effondré en Italie : les recherches continuent, sans grand espoir

Monde Europe

Everest : son plus haut glacier a perdu 2000 ans de glace en seulement 25 ans

Climat

Articles recommandés pour vous