RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'actu du Jazz

Il y a 40 ans, Sonny Stitt nous quittait

22 juil. 2022 à 06:54Temps de lecture1 min
Par Arnaud Quittelier

Sonny Stitt était un saxophoniste doué d’un swing extraordinaire mais également particulièrement efficace lorsqu’il s’attaquait à des balades. Dans l’ombre d’un Charlie Parker au top de la scène jazz de l’époque, Stitt était admiré autant par ses fans que par les musiciens et considéré comme un des meilleurs saxophonistes de bebop qui influencera un certain John Coltrane.

Né le 2 février 1924 à Boston Edward "Sonny" Stitt voit le jour dans une famille de musiciens. Au début des années 1940, il joue dans l’orchestre de Tiny Bradshaw. C’est ensuite dans l’orchestre de Billy Eckstine puis Dizzy Gillespie qu’il fait ses preuves. Débutant au saxophone alto (Il y reviendra en 1955), il se spécialisera ensuite dans le jeu du saxophone ténor et baryton. En 1949, Il formera avec Gene Ammons un duo de saxophonistes important dans l’histoire du jazz.

"Lover Man"Sonny Stitt,Walter Bishop,Tommy Potter,Kenny Clarke.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Parker, l'ami et le mentor

En 1943, Stitt rencontre Charlie Parker pour la première fois, et comme il l'a souvent rappelé plus tard, les deux hommes découvrent que leurs styles avaient une similitude extraordinaire. Celui qu'on surnommait "Bird" deviendra son meilleur ami et source d’inspiration. Dans les années 1950 il se produit avec Bud Powell, Eddie "Lockjaw" Davis et expérimentera le jazz afro-cubain en compagnie de Thad Jones et Chick Corea.

Après un bref passage chez Miles Davis en 1960 (Miles va le renvoyer à cause de sa consommation excessive d'alcool), Sonny Stitt enregistre avec Booker Ervin, Paul Gonsalves, Ronnie Scott… Stitt sera un des premiers musiciens de jazz à expérimenter un saxophone électrique (l'instrument s'appelait Varitone).

© Tous droits réservés

Dans les années 1970, Sonny Stitt ralentit légèrement sa production d'enregistrements et, en 1972, sort ce qui deviendra un classique dans sa discographie, "Tune Up".

Stitt a rejoint le groupe all-star Giants of Jazz, qui comprenait également Art Blakey, Dizzy Gillespie, Thelonious Monk, Kai Winding et le bassiste Al McKibbon. Il a réalisé des albums pour Prestige, Muse, Verve, Atlantic Records, Roost, Catalyst... Ses derniers enregistrements ont été réalisés au Japon. Le 22 juillet 1982, Sonny Stitt décède à Washington, victime d'une crise cardiaque.

Sonny Stitt - Everything Happens To Me - Jazz Giants - Tivoli november 1971

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

Il y a 60 ans s’enregistrait l’album "Duke Ellington Meets Coleman Hawkins"

L'actu du Jazz

Du 12 au 14 août, 38ème édition du Gaume Jazz Festival

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous