Icône représentant un article video.

Regions Liège

Il y a un an, la librairie de Bernard était dévastée par les crues à Verviers: "Après quelques mois, l'envie d'entreprendre est revenue"

Spéciale 1 an inondations : Verviers : librairie dans ancien magasin de vêtements (14/07/22)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"La Traversée", c'est le nom d'une double librairie située à Verviers dont Bernard Quickels est le responsable. L'année dernière, l'un de ses établissements a fortement été touché par les inondations et a dû être fermé. Depuis, Bernard Quickels a ouvert une nouvelle enseigne dans la rue de l'Harmonie, dans un ancien magasin de vêtements.

Comment peut-on rebondir lorsqu'on perd un commerce? Ce jeudi, le libraire était l'un de nos invités dans notre émission spéciale consacrée aux inondations.

Retrouvez son interview complète dans la vidéo ci-dessus

Les livres baignaient dans l'eau mazoutée

En juillet dernier, le libraire a donc perdu l'une de ses deux librairies lors des inondations qui ont frappé la Belgique. Si le bâtiment a été fortement touché, ce sont aussi des milliers de livres qui ont été perdus. Le libraire se souvient: "On a dû jeter 10.000 livres et BD. C'étaient des images assez incroyables, les livres qui baignaient dans de l'eau mazoutée, parce qu'il y avait une citerne de mazout qui avait percé dans la cave et le mazout s'était mêlé à l'eau. C'était une vision et des odeurs aussi inoubliables."

Ca a été une catastrophe, mais après quelques mois, l'envie d'entreprendre est revenue

Et c'est sans doute l'âme d'entrepreneur de Bernard qui lui a permis de faire de cet événement malheureux une opportunité pour l'avenir: "Ça a été une catastrophe, il a fallu quelque temps pour s'en remettre psychologiquement et matériellement, mais, après quelques mois, l'envie d'entreprendre est revenue".

Les deux commerces ayant été regroupés en un seul endroit suite aux inondations, le libraire va vite se retrouver à l'étroit. Trouver un nouvel établissement devient alors une nécessité: "Avant les inondations, nous avions deux librairies, une librairie traditionnelle et une librairie BD. La librairie traditionnelle a été très fort touchée, à tel point que j'ai carrément abandonné le bâtiment pour tout regrouper dans l'ancien magasin BD qui avait été beaucoup moins touché. Mais on s'est retrouvés très fort à l'étroit, on se marchait sur les pieds, on n'arrivait pas à exposer les livres correctement. Il était donc important de retrouver un nouvel endroit pour y réinstaller les BD. Et le résultat est très chouette."

Bientôt une troisième librairie

D'ici quelques semaines, Bernard va ouvrir un troisième établissement, en face de la librairie actuelle, consacré aux livres jeunesse: "Le secteur a explosé, surtout depuis les confinements. Il mérite donc aussi une place à part" estime le libraire.

Articles recommandés pour vous