Régions Brabant wallon

Illuminations en leds, patinoires supprimées… : la crise énergétique pousse les communes à revoir leurs animations de fin d’année

A Louvain-la-Neige, des efforts seront faits cette année sur la consommation des chalets

© Gestion centre-ville OLLN

"C’est justement à l’ordre du jour du prochain collège !". A trois mois de l’allumage des guirlandes et de l’ouverture des marchés de noël, la réponse est sensiblement la même dans les différentes communes que nous avons contactées avec cette question : comptent-elles revoir à la baisse leurs animations et décorations de fin d’année ? Côté illuminations, les villes ne comptent pas se passer de la magie de noël cette année. D’autant plus que le led semble déjà depuis quelques années avoir obtenu les faveurs de la plupart des gestionnaires communaux. Leurs "parcs" de guirlandes, festons et autres éléments lumineux sont progressivement remplacés par ces illuminations nettement moins gourmandes en électricité. "Le passage de l’incandescent au led a occasionné un gain de puissance de dix. Une ampoule qu’on utilise dans nos décors aujourd’hui consommera 0,5 watt, alors que les anciennes tournaient entre cinq et sept watts", confirme Antoine Bohyn, administrateur de la société Pact Solutions. Cette entreprise familiale, basée à Braine-l’Alleud, est spécialisée dans la conception et l’installation de d’illuminations de noël et compte parmi ses principaux clients de nombreuses villes et communes.

Des éclairages led moins énergivores qu’il n’y paraît
Des éclairages led moins énergivores qu’il n’y paraît © S. Vandreck

Réduire les périodes d’allumage

En d’autres mots, ce chef d’entreprise nous rassure sur le poids de ces décorations lumineuses sur la facture en électricité pour la collectivité : "On parle de quelques centaines d’euros pour les communes de taille moyenne à quelques milliers d’euros pour les plus grosses villes". Un impact plutôt minime donc sur les budgets communaux. Une dépense essentielle même pour la dynamisation du commerce local. Il n’empêche que certaines réfléchissent à encore diminuer cette facture, en réduisant la durée pendant laquelle les guirlandes sont allumées (habituellement huit heures par jour, pendant cinq six semaines) et en choisissant éventuellement de ne plus illuminer certains quartiers moins fréquentés. Il s’agit aussi de montrer l’exemple en restant raisonnable, en évitant les débauches de lumières. Ce n’est donc pas en enlevant les décorations lumineuses, dont beaucoup de villes sont propriétaires, que cela va changer quelque chose en termes de consommation énergétique. Les villes qui possèdent encore des modèles "à l’ancienne" envisagent cela dit de ne pas les sortir cette année.

Il faut aussi faire passer un message responsable

Si les illuminations ne pèsent finalement pas bien lourd, il y a d’autres postes dans les animations de fin d’année sur lesquels les villes peuvent faire des économies d’énergie conséquentes. On pense bien évidemment aux patinoires, très énergivores, surtout si les températures extérieures restent douces, comme cela arrive parfois en décembre. Des villes comme Wavre ou Jodoigne envisagent sérieusement de s’en passer cette année. "Il faut faire des économies mais aussi faire passer un message responsable", insiste le bourgmestre de Jodoigne, Jean-Luc Meurice. Dans les chalets des marchés de noël aussi, la tendance est à se serrer la ceinture. A Louvain-la-Neuve, les commerçants présents à Louvain-la-Neige, verront ainsi leur consommation électrique fortement limitée. "Nous avons placé des disjoncteurs dans chaque chalet, avec un petit fusible qui permet de tirer maximum 5-600 watts chacun, alors qu’avant ils pouvaient en tirer des milliers. On a donc changé d’unité de mesure et à la fin, je pense que ça fera une grosse différence", explique le responsable de la gestion centre-ville, Jean-Christophe Echement. Plus question donc pour les exposants d’installer un chauffage électrique ou de gros spots halogènes. Comme pour les éclairages led, l’investissement est important, mais il devrait être rapidement rentabilisé.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous