RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ils avaient infligé des sévices graves à un autre jeune: des Tournaisiens condamnés à de la prison ferme

Illustration
27 mai 2021 à 17:02 - mise à jour 27 mai 2021 à 17:02Temps de lecture1 min
Par Belga

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné jeudi trois Tournaisiens pour avoir séquestré un autre jeune mais n'a pas retenu les faits de torture. Le 25 octobre 2020, un jeune homme avait été frappé pendant deux heures et ses bourreaux lui avaient fait manger des excréments de chien et boire de l'urine.

Une peine de cinq ans de prison ferme a été prononcée contre l'un des prévenus, qui avait déjà des antécédents judiciaires. "Il a été condamné en juin 2020 à du sursis probatoire pour (des faits liés aux) stupéfiants et il n'a pas attendu quatre mois pour commettre ces nouveaux faits. On lui a laissé une chance, qu'il n'a pas saisie", avait déclaré le procureur du roi dans son réquisitoire. Le jeune homme est détenu à la prison de Mons.   Un autre jeune, détenu sous surveillance électronique, écope d'une peine de quatre ans de prison, assortie d'un sursis probatoire pour ce qui excède la détention préventive. Une peine de deux ans d'emprisonnement a été prononcée par défaut contre un autre jeune. Enfin, un dernier a écopé d'une peine de six mois de prison pour recel d'un téléphone, volé à la victime.  

Le 25 octobre 2020, la police avait retrouvé la victime qui portait des traces de coups. Ses bourreaux lui avaient infligé divers sévices, comme manger des croquettes pour chien, boire de l'urine ou manger les excréments du chien. Il a aussi reçu des seaux d'eau glacée sur la tête tout en se faisant insulter. Pour le tribunal, ces faits n'atteignent pas le degré de la torture mais sont extrêmement graves. Ils démontrent peu de respect pour l'intégrité physique d'autrui.

Articles recommandés pour vous