RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Immobilier, fiscalité et le bruit du bonheur perdu...

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 févr. 2022 à 11:49Temps de lecture3 min
Par Amid Faljaoui

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21 !

On a beaucoup chambré Paul Magnette cette semaine avec cette histoire d'e-commerce qu'il voudrait bannir de notre magnifique Belgique. Mais comme dirait Talleyrand, tout ce qui est exagéré est insignifiant.

En revanche, il n'y a pas eu les mêmes remous médiatiques pour une menace beaucoup plus dangereuse, beaucoup plus réelle et beaucoup plus proche que l'interdiction ridicule de l'e-commerce. Cette menace plane sur la fiscalité de l'immobilier. Si tous ceux et celles qui veulent aggraver la fiscalité de l'immobilier arrivent à leur fin, la brique que chaque Belge a dans le ventre risque d'être indigeste d'ici peu.

Je rappelle que le Belge adore l'immobilier. Nous avons 72% de propriétaires dans le pays et nous avons aussi 900.000 multipropriétaires. Ca ne veut pas dire que ces 900.000 multipropriétaires roulent sur l'or et ont chacun des dizaines d'appartements en leur possession. Non, ça veut juste dire que ces personnes n'ont pas envie de laisser leur épargne sur des comptes d'épargne qui rapportent 0.11% alors que l'inflation en janvier était de 8%. Ce qui signifie qu'aujourd'hui l'épargnant belge perd en moyenne 7% par an sur son compte d'épargne selon les calculs de l'économiste belge Eric Dor. A inflation inchangée, le même citoyen perdra la moitié de son capital d'ici quelques années.

Les 900.000 multipropriétaires font aussi partie de ces citoyens qui se méfient en général de la Bourse. Le côté montagne russe à laquelle nous avons pu assister ici en janvier, très peu pour eux. Le Belge, on le sait, préfère la brique et sa stabilité légendaire, seulement voilà, cette brique est dans le collimateur de plusieurs politiques qui veulent lui la rendre indigeste...

Sur le même sujet

Immobilier : les prix au m² ont augmenté de 11,8% depuis le début de la crise sanitaire

Immobilier

Poutine renversé par les réfrigérateurs vides ?

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous