Monde

Incendies en Algérie : les feux "totalement maîtrisés", le bilan officiel provisoire fait état de 37 morts

Une photo montre une forêt brûlée suite à des incendies dans la ville algérienne d’el-Kala, le 18 août 2022. Les pompiers algériens luttaient aujourd’hui contre une série d’incendies, attisés par la sécheresse et une vague de chaleur torride, qui ont tué

© AFP

19 août 2022 à 11:00Temps de lecture1 min
Par AFP, K.D.

Les incendies qui ont ravagé mercredi et jeudi des zones boisées et urbaines du nord-est de l’Algérie en faisant au moins 38 morts sont tous maîtrisés, a déclaré vendredi à l’AFP un responsable de la Protection civile.

"Tous les feux sont totalement maîtrisés", a dit le colonel du corps des pompiers, Farouk Achour, sous-directeur de l’information et des statistiques à la Protection civile.

 

Frontière tunisienne

Le bilan officiel provisoire est de 37 morts – dont 30 victimes parmi lesquelles 11 enfants et six femmes à El Tarf près de la frontière avec la Tunisie. Cinq autres décès ont été enregistrés à Souk Ahras (est) et deux à Sétif (est). Mais plusieurs médias ont fait état d’une 38e victime, un homme de 72 ans mort à Guelma (est).

Durant 48 heures, plus de 1700 pompiers ont lutté pour venir à bout de plus de 20 feux de forêts qui ont fait aussi environ 200 blessés, dont certains gravement brûlés.

Le ministère de la Justice a ouvert une enquête pour déterminer si certains incendies étaient d’origine criminelle.

Le parquet de Souk Ahras, où une famille entière a péri dans les flammes, a annoncé l’arrestation d’un pyromane dans une forêt à proximité de cette ville de 500.000 habitants. Plus de 350 familles ont fui leurs logements et un hôpital proche d’une zone boisée a dû être évacué.

Trois hommes ont également été interpellés par la gendarmerie près d’El Tarf, à environ 200 km de là. Ils sont accusés d’avoir incendié les récoltes d’un voisin, sans que les autorités n’aient fait le lien pour le moment avec les incendies dans la région.

Lacunes

Des experts ont critiqué des lacunes dans le dispositif anti-incendies dont un manque d’avions bombardiers d’eau et des forêts mal entretenues.

Depuis le début du mois d’août, il y a eu près de 150 incendies en Algérie qui ont détruit des centaines d’hectares de forêts et de taillis.

Chaque été, le nord du pays est touché par des feux de forêt mais ce phénomène s’accentue d’année en année sous l’effet du changement climatique qui se traduit par des sécheresses et des canicules.

L’été 2021 a jusqu’ici été le plus meurtrier de l’histoire moderne algérienne : plus de 90 personnes avaient péri dans des feux de forêt ayant dévasté le nord où plus de 100.000 hectares de taillis étaient partis en fumée.

Images agences :

Un incendie fait rage près d une route menant à Souarekh en Algérie (AFP 17/08/22)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous