RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Inflation verte et les oublis de nos politiques

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 févr. 2022 à 07:30Temps de lecture3 min
Par Amid Faljaoui

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21 !

La vie politique belge est amusante : d'un côté, vous avez un président de parti situé à la gauche de l'échiquier politique qui rêve tout haut d'une Belgique sans e-commerce, et puis un autre président de parti situé, lui, à la droite de l'échiquier qui rêve de faire baisser les impôts.

La réalité, elle, est plus complexe et n'est, hélas, pas abordée par nos politiques qu'ils soient de gauche, du centre ou de droite. La réalité, c'est que la transition climatique est une révolution profonde, comparable à l'entrée de la Chine dans le commerce mondial ou à la révolution des nouvelles technologies. Ce n'est pas moi qui le dit mais le patron de Black Rock, le plus grand fonds de gestion d'actifs boursiers au monde.

Les équipes de Black Rock gèrent quotidiennement plus de 10.000 milliards de dollars d'actifs. Le patron de ce fonds annonce un tremblement de terre pour les entreprises qui prendront à la légère ce changement, en clair, elles seront balayées et n'auront plus accès aux financements.

Au niveau politique, ce que l'on attend de nos élus, c'est qu'ils nous disent la vérité, que par exemple l'essence sera sans doute à 30 euros d'ici 15 ans, que la voiture électrique coûtera 50% plus chère qu'une voiture thermique pendant encore quelques années, que le passage à la voiture électrique va d'abord détruire 400 à 500.000 emplois en Europe avant d'en créer d'autres, que l'on pourra se nourrir de façon moins industrielle mais que cela sera plus cher, qu'il faudra supprimer sa vieille chaudière et isoler son logement et que tout cela va ponctionner notre pouvoir d'achat. Bref, que la transition énergétique, c'est de l'inflation - verte - mais de l'inflation quand même ...

Sur le même sujet

Elections françaises : c’est la BCE qui dirige la France

Chronique Économique

Ukraine, Bourse et mémoire de poisson rouge

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous