Monde Asie

Inondations au Pakistan : le chef de l’Onu dénonce le "prix horrible" de la dépendance aux énergies fossiles

© AFP or licensors

10 sept. 2022 à 08:27Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Paul Verdeau

"Le Pakistan et d’autres pays en développement paient un prix horrible pour l’intransigeance des grands émetteurs, qui continuent à miser sur les énergies fossiles", a dénoncé sur Twitter le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, au deuxième jour de sa visite à travers un Pakistan dévasté par de catastrophiques inondations.

Loading...

"Depuis Islamabad, je lance un appel mondial : arrêtez cette folie. Investissez dès maintenant dans les énergies renouvelables. Mettez fin à la guerre contre la nature", a-t-il asséné.

Près de 1400 personnes ont péri depuis juin dans les inondations au Pakistan. Ayant redoublé d’intensité à cause du réchauffement climatique, celles-ci sont causées par des pluies de mousson torrentielles et ont recouvert un tiers du pays – une zone de la taille du Royaume-Uni -, détruisant habitations, commerces, routes, ponts et récoltes agricoles.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous