RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Inondations de juillet: premier bilan de la gestion des déchets

BVER_Bilan_dechets_inondations_février_2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 févr. 2022 à 15:032 min
Par Benjamin Verpoorten avec C. Adam

Sept mois après les inondations, que sont devenus les 140.000 tonnes de déchets? Une grande partie d'entre eux étaient stockés le long d'une autoroute. Aujourd'hui, tout est enfin évacué.

140.000 tonnes de déchets évacués

L'A601, à hauteur de Juprelle, est revenue à son statut de portion abandonnée. Les déchets des inondations ont tous disparu.
L'A601, à hauteur de Juprelle, est revenue à son statut de portion abandonnée. Les déchets des inondations ont tous disparu. RTBF

Une autoroute déserte: l'A601, à hauteur de Juprelle, est revenue à son statut de portion abandonnée.

70% des déchets ont été recyclés. Le reste a été brûlé

Les déchets des inondations ont tous disparu. "Tous ces déchets ont été évacués petit à petit vers des centres de tri et de valorisation" explique Caroline Charlier, la porte-parole de la Spaque, la Société publique d'aide à la qualité de l'environnement. "Pour la plupart, ils ont été valorisés, recyclés. On totalise quand même 70% de déchets recyclés. Pour les 30% restants, ils ont tout simplement été brûlés, pour produire notamment de l'énergie."

Le décor d'aujourd'hui contraste avec celui-ci de juillet, au même endroit, où on comptabilisait 10 kilomètres de déchets.

Le décor d'aujourd'hui contraste avec celui-ci de juillet, au même endroit, où on comptabilisait 10 kilomètres de déchets.
Le décor d'aujourd'hui contraste avec celui-ci de juillet, au même endroit, où on comptabilisait 10 kilomètres de déchets. RTBF

Il y a 7 mois, le bal des camions était infernal, un toutes les deux minutes. Et dans les bennes, la vie des sinistrés. "On a vraiment trouvé tous les déchets que les gens sortaient de leurs maisons, tout ce qui avait été inondé" se souvient Caroline Charlier. "On avait des morceaux de meubles, des plastiques, du métal, on avait toutes sortes de choses. Maintenant, ce sont des matières qui sont vraiment recyclables."

Les sites de stockage sont vides...

Au total, 140.000 tonnes de déchets on transité sur 3 sites de stockage. Aujourd'hui, tous sont vidés. Mais le long de la Vesdre, on récupère encore des déchets chaque jour. "Le fût d'huile qu'on voit ici, c'est un fût d'huile qui a été trouvé la semaine passée" confie Luc Delhez, échevin des travaux et de l'environnement à Limbourg. "C'est un riverain qui nous a signalé qu'il avait un fût dans son environnement. Chaque fois qu'on a un coup d'eau dans la Vesdre réapparaissent toute une série de déchets qui sont soit sous les galets, soit sous des terres d'alluvions." Il y a aussi des déchets verts triés et broyés pour être revalorisés en énergie.

... mais le nettoyage se poursuit

Le nettoyage se poursuit, avance, ce qui fait du bien aux riverains. "Le fait de voir que ça se reconstruit quelque part... parce qu'enlever les déchets, et revoir une nature, -ici on va arriver au printemps-, qui reverdit... si vous la voyez pleine de poubelles ou de toutes sortes de déchets, ce n'est pas très gai" poursuit Luc Delhez.

Tous ces déchets sont envoyés directement aux centres de revalorisation. Fini le stockage sur l'autoroute. A la place, on y dépose maintenant des terres qu'il faut nettoyer et réhabiliter. L'opération nettoyage est loin d’être terminée.

Sur le même sujet

23 mars 2022 à 18:23
7 min
11 mars 2022 à 12:03
2 min

Articles recommandés pour vous