High tech

Instagram : un selfie vidéo pour détecter les bots

17 nov. 2021 à 16:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

Instagram teste une nouvelle mesure de sécurité visant à éloigner les bots, ces faux comptes qui envahissent le réseau social et s’immiscent dans les messages privés des “vrais” utilisateurs. 

Un selfie en quatre étapes

Si vous traînez de temps en temps sur Instagram, vous avez probablement déjà rencontré un bot, le plus souvent dans vos commentaires ou directement dans vos messages privés. Ces faux comptes seront peut-être de l’histoire ancienne grâce à une nouvelle mesure. C’est du moins ce qu’espère Instagram, qui a bien du mal à contrôler la création de ces comptes. 

Le réseau social teste en effet un moyen de contrôler leur identité, en exigeant un selfie vidéo sous différents angles. 

Loading...

Malheureusement, l’idée ne semble pas au point et de vrais utilisateurs sont contraints d’uploader une vidéo de leur visage sur les serveurs de Meta, qu’il le veuille ou non. Comme l’explique l’utilisateur @darvi_sh sur Twitter, la vérification n’est pas totalement au point. Dans son cas, une personne a “liké” 65 de ses photos et a donc automatiquement activé le mécanisme de vérification. 

 

Loading...

L’option pourrait donc facilement être détournée. Vous n’aimez pas une personne : il suffit de vous rendre sur son profil, de liker plusieurs de ses publications et le système mis en place par Instagram s’occupe du reste. Ce qui pose effectivement plusieurs questions niveau sécurité. 

Instagram explique que la reconnaissance faciale n’est pas utilisée lors de la vérification (une équipe de modération s’en charge manuellement) et que les selfies vidéo ne sont pas conservés. Mais on parle ici d’un réseau social détenu par Meta (ex-Facebook). Les déclarations sont donc, sans verser dans la paranoïa, à prendre avec des pincettes.

Sur le même sujet

Les "musées" du selfie débarquent pour offrir un cadre coloré aux adeptes des réseaux sociaux

Exposition - Musées

Sur Messenger et Instagram, le chiffrement des conversations attendra

High tech

Articles recommandés pour vous