RTBFPasser au contenu
Rechercher

Surfons Tranquille

Internet : Un mail d'un ami qui demande de l'aide ? Méfiance !!!

Surfons Tranquille

Un mail d'un ami qui demande de l'aide ? Méfiance !!!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 avr. 2022 à 06:45Temps de lecture2 min
Par Olivier Bogaert

Les escrocs profitent souvent des périodes de congé pour organiser leurs scénarios d’arnaques et les rendre crédibles. L’occasion de vous raconter, l’escroquerie dont a failli être victime un des clients de mon libraire.

François m’explique que ce client, que nous allons appeler Pierre, s’est présenté et lui a demandé des cartes prépayées NeoSurf, pour un montant de 600 €.

La carte NeoSurf est un outil pratique avec lequel vous allez pouvoir, par exemple, payer des achats, sur les sites de commerce qui acceptent ce mode de paiement.

Mais, interpellé par le montant, François interroge Pierre et celui-ci lui explique qu’il a reçu un mail d’un ami de sa sœur. Cet ami lui a expliqué, dans ce message, qu’elle est en vacances et qu’elle a perdu son portefeuille et son téléphone. L’ami propose donc à Pierre d’être l’intermédiaire pour transmettre les codes des cartes Neosurf à sa sœur. Pierre a bien essayé de prendre contact avec elle mais sans résultat. Tenant compte de la perte évoquée du téléphone, il n’était pas très surpris. Pierre se rend donc à la librairie.

Et là, François a le bon réflexe. Il explique à son client que cette situation est clairement une arnaque et qu’il ne veut pas prendre de risque en lui remettant les cartes.

Il insiste pour que Pierre trouve un autre moyen pour entrer en contact avec sa sœur. Pierre aurait pu, en effet, demander à l’ami de se rendre chez sa sœur et, via son ordinateur ou son smartphone, de lui permettre d’en parler avec elle. Et il aurait certainement reçu une réponse précisant qu’il n’était pas à proximité ou qu’il n’avait pas de véhicule à disposition.

Autre réflexe, se renseigner au sujet de cet ami, en prenant contact avec d’autres membres de la famille, pour savoir si quelqu’un le connaît.

Les escrocs construisent souvent leur scénario à partir d’informations présentes, par exemple, sur Facebook. Si la sœur de Pierre dispose d’un profil et qu’elle y a annoncé ses vacances, qu’elle y a précisé les dates et que sa liste d’amis est visible, l’identité de l’un d’entre eux a pu être utilisée via une adresse mail qui a été créée pour l’occasion.

Donc prudence absolue avec ce type de message.

Sur le même sujet

Inviter vos enfants à la prudence s’ils partagent des photos

Surfons Tranquille

Linkedin est devenu source d’information pour les escrocs

Surfons Tranquille

Articles recommandés pour vous