Monde

Invasion de l'Ukraine : l'armée russe attaque les infrastructures civiles et militaires depuis plusieurs directions, selon l'armée ukrainienne

© AFP or licensors

L'armée ukrainienne a annoncé jeudi que des combats étaient en cours pour le contrôle d'un aéroport militaire de Gostomel, près de Kiev.

"Des combats sont en cours pour l'aéroport de Gostomel" situé à quelques kilomètres au nord-ouest de Kiev, a annoncé le chef des armées ukrainiennes Valery Zaloujny. Des images sur les réseaux sociaux montrent qu'il a fait l'objet, semble-t-il, d'une attaque par de nombreux hélicoptères.

Avions, artillerie, missiles de croisière

La situation est également "tendue" dans le sud du pays où des combats sont menés pour les villes de Guenitchesk, Skadovsk et Chaplynka, dans la région de Kherson, près de la Crimée, a-t-il ajouté.

Les forces armées ukrainiennes affirment que la Russie attaque "les infrastructures civiles et militaires" depuis plusieurs directions, en utilisant des avions, de l'artillerie et des missiles de croisière.

La Russie avait effectué 30 frappes à 12h00, a déclaré le chef de l'état-major, brossant un tableau compliqué de l'invasion russe.

Des combats acharnés près de la frontière russe

"Des combats acharnés se poursuivent en direction de Kharkiv", ville située au nord-est de l'Ukraine, non loin de la frontière russe, a-t-il dit. Les troupes russes se sont arrêtées dans la région nord de Tchernihiv, qui borde la Biélorussie, ajoute le communiqué.

Le port de Marioupol, située sur la mer d'Azov, proche de la Russie, a été "ramené sous contrôle", a encore déclaré l'état-major ukrainien.

Depuis la Crimée

L'armée russe lance aussi des offensives depuis la péninsule ukrainienne de la mer noire de Crimée, annexée par la Russie en 2014, vers les régions de Kherson et Melitopol.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a évoqué des attaques russes aériennes et à l'aide de missiles venant de plusieurs directions, avec des troupes au sol et des forces spéciales impliquées.

Moscou assure ne vouloir que dégrader l'armée ukrainienne et ne pas viser de villes ou de civils. 

Près d'une base militaire de Kiev

L'armée ukrainienne a également déclaré que des combats étaient en cours pour une base militaire près de Kiev. La Russie a, elle, dit avoir détruit 74 installations militaires en Ukraine, dont 11 aérodromes de l'armée de l'air.

Le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense russe a aussi annoncé la destruction de "trois postes de commandement, une base navale ukrainienne et 18 stations radar des systèmes de défense antimissile S-300 et Buk-M1" ukrainiens, ainsi qu'un "hélicoptère d'attaque" et "quatre drones Bayraktar TB-2" de fabrication turque.

M. Konachenko a aussi indiqué qu'un chasseur russe Su-25 s'était écrasé "à la suite d'une erreur de pilotage" et que le pilote s'était éjecté et se trouvait "en toute sécurité et dans son unité militaire".

Il a assuré que le ministre de la Défense Sergueï Choïgou avait donné l'ordre à l'armée russe de "traiter avec respect" les militaires ukrainiens.

Selon lui, les séparatistes prorusses à l'offensive contre l'armée ukrainienne dans l'Est et sous le couvert de bombardements russes ont "progressé de 7 kilomètres" dans leur attaque.

Ces affirmations n'étaient pas vérifiables de source indépendante.

 

Loading...

Sur le même sujet

Invasion de l'Ukraine : la Russie a pris le contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl, selon le président ukrainien

Monde

Invasion de l'Ukraine : le fil des combats

Monde

Articles recommandés pour vous